Les Suisses sont peu écologiques
Actualisé

Les Suisses sont peu écologiques

Les Helvètes émettent trop de CO2 et consomment trop d'énergie à titre individuel, selon une étude portant sur une quinzaine de pays d'Europe.

Ils sont lanternes rouges dans ces domaines lorsqu'ils prennent leur voiture et à la traîne en matière de chauffage.

Par surface habitable, les Suisses se chauffent à peu près autant que les Allemands et les Autrichiens, mais beaucoup plus que les habitants des pays scandinaves, écrit mercredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sur la base des recherches qu'elle a menées avec l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). Grands amateurs de mazout, les ménages helvétiques émettent davantage de CO2 par habitant que n'importe quel autre pays recensé.

Le tableau est également sombre au niveau du trafic automobile. La population suisse n'est pas seulement dernière de classe dans la consommation de carburant des voitures de tourisme, y compris des nouvelles autos. Elle figure aussi en queue de peloton au niveau des gaz à effet de serre émis par kilomètre parcouru, indique l'OFEV dans un communiqué.

Autre domaine analysé par l'office, le secteur tertiaire n'apporte pas non plus de notes satisfaisantes à la Suisse. Il affiche lui aussi des émissions élevées de CO2 par mètre carré de surface de bureau. Ces résultats tiennent compte des différences de nombres de jours de chauffage entre les pays étudiés.

L'industrie fait mieux

Si la Suisse pourrait faire bien mieux au niveau du trafic privé et du chauffage, son industrie obtient en revanche de bons résultats dans la consommation d'énergie et les émissions de CO2.

Cette note positive s'explique par la structure de l'industrie suisse, dont les branches sont, par nature, peu friandes en énergie, relativise l'office. Les recherches ne se sont pas penchées en détail sur les différentes branches et les technologies disponibles.

Les conclusions de l'étude se basent sur des mesures enregistrées en 2004 en Suisse, France, Italie, Espagne, Grèce, Grande-Bretagne, Irlande, Allemagne, Autriche, Belgique, Finlande, Suède, Danemark, Luxembourg, Portugal et Pays-Bas. Cette enquête s'inscrit dans le cadre du programme de l'OFEV sur les fondements de l'économie énergétique. (ats)

Ton opinion