Baromètre clients 2022: Les Suisses souhaitent une transition énergétique plus rapide

Publié

Baromètre clients 2022Les Suisses souhaitent une transition énergétique plus rapide

Le «Baromètre clients des énergies renouvelables 2022» montre que la crise énergétique
favorise le désir d’installations photovoltaïques et de pompes à chaleur. Les voitures
électriques sont également convoitées, mais beaucoup attendent avant d’investir.

par
Jan Graber
Le développement de l’énergie éolienne et hydraulique est de mieux en mieux accepté en
Suisse. 

Le développement de l’énergie éolienne et hydraulique est de mieux en mieux accepté en
Suisse. 

Getty Images

La multiplication du nombre de voitures électriques peut-elle inspirer des sentiments de peur et de colère? C’est possible, comme le montrent les résultats du 12e «Baromètre clients des énergies renouvelables» (The Consumer Barometer of Renewable Energy) de l’Université de Saint-Gall. Selon cette enquête menée chaque année depuis 2011 auprès de la population suisse, 11 % des personnes interrogées ressentent de la peur face à l’électromobilité, alors que cela suscite de la colère auprès de 12 % d’entre elles.


Dans le premier cas, cela résulte d’une inquiétude face à l’augmentation des coûts de l’électricité et aux incertitudes liées à son approvisionnement. Dans le second cas, il s’agit d’un mécontentement général vis-à-vis des véhicules électriques et d’autres aspects de la transition énergétique.

Accélération souhaitée

Cela concerne toutefois une minorité. Selon ce baromètre clients, la population suisse est de plus en plus favorable à la transition énergétique. Près de 63% des personnes interrogées souhaitent même qu’elle s’accélère. D’après les sondés, la protection du climat est la principale raison pour investir dans des installations solaires, des pompes à chaleur et des voitures électriques. Cela dit, la guerre en Ukraine a également suscité un besoin croissant d’indépendance à l’égard des importations d’énergie.

L’énergie solaire est la plus prisée: 49 % des personnes interrogées souhaiteraient d’abord installer un système solaire, 45 % une pompe à chaleur. Les voitures électriques et les batteries de stockage arrivent en troisième et quatrième positions. Selon le sondage, les «early electrifiers» ont particulièrement le vent en poupe. Il s’agit de propriétaires intéressés par une combinaison de différentes technologies énergétiques. Une grande partie de ce groupe ressent beaucoup de satisfaction et recommanderait ces technologies à ses amis et collègues.

Eoliennes mieux acceptées

Côté mobilité, les voitures hybrides rechargeables perdent de leur attrait, tandis que celles qui sont purement électriques gagnent en popularité. On constate aussi que 74 % des propriétaires de voitures électriques disposent d’une station de recharge à leur domicile. L’achat d’une voiture électrique est cependant souvent reporté, afin de pouvoir investir dans un premier temps dans le photovoltaïque.


L’acceptation des installations éoliennes a également progressé: 80 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles approuveraient la construction éventuelle d’une centrale éolienne à proximité de leur domicile. Un taux d’approbation qui n’a jamais été aussi élevé.

Les coûts élevés, un véritable obstacle

Plus de 75 % des sondés sont également favorables à des procédures de planification plus rapides pour les centrales hydroélectriques et éoliennes, à un soutien financier accru pour les énergies renouvelables et à des incitations à l’efficacité énergétique dans les bâtiments. Une majorité des personnes interrogées (63 %) estime en outre que le tournant énergétique en Suisse progresse trop lentement. En revanche, pour 19 %, ce rythme est trop élevé.


Malgré le souhait de participer activement au changement énergétique, nombreux sont ceux qui hésitent à investir. Ce sont surtout les coûts d’acquisition des pompes à chaleur et des voitures électriques qui sont jugés trop élevés. Beaucoup souhaiteraient des regroupements, c’est-à-dire que les technologies énergétiques, telles que le photovoltaïque, les pompes à chaleur et les voitures électriques, soient toutes proposées par un seul et même fournisseur.

Le «Baromètre clients des énergies renouvelables»

Ce baromètre clients reflète chaque année les préférences de la population suisse en matière énergétique. Le sondage a été réalisé pour la première fois en 2011. Plus de 1000 personnes – d’âge, de sexe, de région, de niveau de formation et de convictions politiques différents – sont interrogées à chaque fois. Le baromètre clients est élaboré par l’Université de Saint-Gall (HSG), avec le soutien de Raiffeisen Suisse, AMAG et le programme SuisseEnergie de l’Office fédéral de l’énergie.

Ton opinion

7 commentaires