Actualisé 28.04.2019 à 08:15

ConsommationLes Suisses toujours plus friands de bonnes actions

Tant dans l'alimentaire que dans l'électronique, les Helvètes attendent que les produits soient en promotion pour faire leurs achats.

von
cht/nxp
Une majorité de Suisses attendent les actions pour faire leurs achats.

Une majorité de Suisses attendent les actions pour faire leurs achats.

Keystone

Quelque 58% des Suisses ont attendu des offres spéciales pour faire leurs achats dans le domaine de l'alimentaire l'an dernier. C'est ce que révèle une étude de la société de conseils Fuhrer&Hotz parue samedi dans la «Schweiz am Wochenende» et relayée par «20 Minuten». Ce taux est en hausse de 11% par rapport à l'année 2017.

Mais il n'y a pas que pour la viande, le vin ou les surgelés que les Helvètes sont friands de promotions. Ils attendent aussi des actions dans le domaine de l'électronique, de la mode et du sport pour se faire plaisir. En revanche, les réductions sur les livres, la musique ou les montres sont moins prisées.

Ce phénomène n'est pas dû qu'aux consommateurs, souligne le journal. En effet cette mode des offres spéciales est d'abord alimentée par les commerçants eux-mêmes. Ainsi, si en 2017 ils étaient 20% seulement à jouer le jeu du «Black Friday» américain, 40% d'entre eux ont lancé des promotions alléchantes l'an dernier. Soit le double.

«Ils ont peur de perdre des clients s'ils ne proposent pas des actions», explique Marco Fuhrer de la société Fuhrer & Hotz. Mais pour lui, il s'agit d'un cercle vicieux, puisque de plus en plus de Suisses attendent désormais les promotions pour chasser les bonnes affaires.

En outre, cette mode des offres spéciales aurait des conséquences fâcheuses pour la crédibilité des commerçants, selon lui. «Les clients se demandent s'ils sont escroqués tout au long de l'année si les détaillants arrivent à leur proposer des actions aussi alléchantes certains jours de l'année», critique Marco Fuhrer.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!