Actualisé 05.01.2016 à 08:10

SondageLes Suisses veulent plus de vacances dans leur budget

Parmi les «bonnes résolutions» pour 2016, les Helvètes veulent consacrer plus d'argent aux loisirs, mais moins à l'assurance maladie et à la téléphonie.

par
Christine Talos
Les Suisses aimeraient pouvoir dépenser plus pour passer du bon temps.

Les Suisses aimeraient pouvoir dépenser plus pour passer du bon temps.

photo: Keystone

Les débuts d'année sont toujours l'occasion d'établir de bonnes résolutions, et 2016 ne déroge pas à la règle, selon comparis.ch. Un sondage réalisé fin novembre par l'institut Link pour le compte du comparateur en ligne montre que les Suisses entendent revoir à la baisse leur budget pour l'assurance maladie, mais consacrer plus d'argent au chapitre des loisirs et de la culture.

Les Helvètes estiment en effet pouvoir réaliser des économies essentiellement en matière d'assurance maladie (28%). A ce sujet, un sondé sur trois parmi les moins de 50 ans a l'intention d'être plus regardant sur ses primes en 2016, selon un communiqué publié lundi. Et ce sont les Romands qui semblent être les plus critiques: ils sont 32% à vouloir réduire leur budget en la matière en 2016, contre seulement 27% en Suisse alémanique et 19% au Tessin.

Autres domaines où des économies sont possibles, selon le sondage: la téléphonie, l'internet (22%) et l'automobile (21%).

Vacances et loisirs plébiscités

En revanche, les Suisses souhaitent revoir à la hausse l'argent consacré aux vacances (30%), aux loisirs et à la culture (26%). Quelque 37% des moins de 30 ans ont d'ailleurs décidé de gonfler leur budget vacances, contre seulement 27% chez les plus de 50 ans.

Pour toutes les autres catégories recensées – produits de soins corporels, alimentation, produits relatifs à la santé –, la grande majorité des sondés entendent maintenir leur budget de 2015.

Comparis.ch souligne également que plus les Suisses deviennent âgés, plus ils surveillent leur budget et entendent maintenir leur niveau de dépenses. A l'inverse des jeunes qui revoient à la hausse ou à la baisse leurs budget régulièrement. A noter encore que ce sont les Tessinois (22%) qui ont décidé d'être les plus économes en termes de sorties au restaurant, devant les Alémaniques (14%) et les Romands (13%).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!