Actualisé 04.04.2008 à 15:46

Les Suisses voteront pour réglementer les salaires des «big boss»

Les Suisses seront appelés à se prononcer sur une réglementation de la rémunération des grands patrons, dont plusieurs ont reçu ces dernières années des enveloppes de plusieurs dizaines de millions de francs suisses.

Le gouvernement suisse a annoncé vendredi qu'une initiative "contre les rémunérations abusives" avait réuni 114.260 signatures, soit plus que les 100.000 nécessaires pour organiser un vote. Le texte prévoit que les actionnaires des sociétés cotées en bourse votent chaque année en assemblée générale la somme des rémunérations des membres du conseil d'administration, de la direction et du comité consultatif. L'assemblée générale désignerait aussi tous les ans les administrateurs et le président de la société. Le vote devrait intervenir dans environ deux ans, le temps que le gouvernement et le parlement se prononcent sur le projet.Ces dernières années, les salaires de certains patrons suisses, qui sont parmi les mieux payés du monde, ont créé la polémique, notamment celui de Marcel Ospel, PCA démissionnaire d'UBS, qui a empoché chaque année plus de 20 millions de francs suisses (12 millions d'euros). M. Ospel vient d'annoncer sa démission à la suite des déboires de sa banque dans la crise financière américaine.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!