Actualisé

SuisseLes Suisses voteront sur la législation sur les armes

La presse dominicale révèle que les opposants à la révision sur les armes ont récolté les paraphes nécessaires pour un référendum.

Keystone/Alexandra wey

Les Suisses devront se prononcer en mai sur le durcissement de la législation sur les armes. Les opposants à la révision ont récolté les 50'000 signatures nécessaires pour un référendum et comptent les remettre à la Chancellerie fédérale à la mi-janvier, rapportent le SonntagsBlick et la NZZ am Sonntag. Le délai expire officiellement le 18 janvier.

«L'indignation des tireurs, des propriétaires d'armes et des collectionneurs à l'égard de la loi est très grande», a déclaré Werner Salzmann, conseiller national de l'UDC et coprésident du comité référendaire dont le site se nomme «non au diktat de l'UE».

L'Union européenne a renforcé la législation sur les armes dans ses Etats membres à la suite des attentats terroristes perpétrés à Paris en novembre 2015. Son but est d'améliorer l'échange d'informations, de freiner le commerce illicite des armes et de restreindre l'accès aux armes particulièrement dangereuses. La Suisse doit mettre en oeuvre les changements d'ici fin mai 2019, faute de quoi la coopération Schengen/Dublin pourrait prendre fin.

Le comité qui représente 14 associations considère le projet de loi adopté par le Parlement comme une menace pour la liberté et la souveraineté de la Suisse. Et son objectif sécuritaire ne serait pas non plus atteint. Selon les estimations, il y aurait aujourd'hui 2,5 à 3 millions d'armes à feu en Suisse. (nxp/ats)

Le National débat sur les armes

Après les attentats terroristes de Paris de novembre 2015, l'UE a renforcé sa législation sur les armes et la Suisse doit faire de même. Jean-Luc Addor (UDC/VS) et Lisa Mazzone (Les Verts/GE) croisent le fer sur les armes à feu.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!