Actualisé

Coupe du MondeLes Suissesses bien placées à l'entraînement

Les Suissesses se sont placées à cinq dans le top 15 du premier entraînement de descente aux Mondiaux de St-Moritz. Aucune n'a toutefois pu devancer la Slovène Ilka Stuhec.

1 / 37
Slalom Dames
Slalom Dames

epa05801205 Wendy Holdener, of Switzerland, clears a pole, during the first run of the women Slalom at the 2017 FIS Alpine Skiing World Championships in St. Moritz, Switzerland, 18 February 2017. EPA/GIAN EHRENZELLER

Keystone
Marcel Hirscher a mis tout le monde d'accord vendredi à St-Moritz. L'Autrichien est devenu champion du monde du géant. Murisier meilleur Suisse au 8e rang. (Vendredi 17 février 2017)

Marcel Hirscher a mis tout le monde d'accord vendredi à St-Moritz. L'Autrichien est devenu champion du monde du géant. Murisier meilleur Suisse au 8e rang. (Vendredi 17 février 2017)

Keystone
Tessa Worley a eu les épaules solides jeudi à St-Moritz. Du haut de son 1m57, la «puce» du Grand-Bornand est devenue championne du monde du géant, lors d'une course dont elle était la grande favorite. (Jeudi 16 février 2017)

Tessa Worley a eu les épaules solides jeudi à St-Moritz. Du haut de son 1m57, la «puce» du Grand-Bornand est devenue championne du monde du géant, lors d'une course dont elle était la grande favorite. (Jeudi 16 février 2017)

Keystone

Au lendemain de sa médaille de bronze en super-G, Lara Gut s'est plongée avec sérieux dans son entraînement (3e temps). La Tessinoise a semblé parfois prendre un peu de marge, mais sans jamais se la jouer laxiste.

La skieuse de Comano s'est surtout rassurée avec sa cuisse droite, contusionnée à Cortina d'Ampezzo et à nouveau douloureuse mardi après le super-G. «Cela va bien quand je suis en piste. Mais cela nécessite des heures de traitement, si bien que je dois passer mes après-midi à la physio», a-t-elle commenté en passant furtivement devant les médias, histoire de rejoindre au plus vite ses médecins.

Violente sortie de piste

Seule Lara Gut étant directement qualifiée pour la descente de dimanche, quatre autres Suissesses doivent disputer une sélection interne pour les trois places restantes. Et dans cette optique, la lutte promet d'être intense au vu des chronos réussis mercredi par Fabienne Suter (2e), Jasmine Flury (4e), Corinne Suter (8e) et Michelle Gisin (11e).

«Pour nous, chaque entraînement est une course», a résumé Fabienne Suter. La Schwytzoise semble pour l'instant la mieux placée, tant pour sa prestation de mercredi que pour son expérience. «Je me sens vraiment en confiance sur cette piste. J'ai commis une grosse faute sur le haut, mais malgré ça je suis au niveau d'Ilka Stuhec et Lara Gut», a relevé celle qui devra néanmoins confirmer lors des deux prochains entraînements, jeudi et samedi.

Tout devant, Ilka Stuhec a d'ores et déjà marqué son territoire. La Slovène, qui règne sur la descente cet hiver en Coupe du monde avec trois victoires dans la discipline, a laissé une forte impression au cours de cet entraînement initial. De quoi confirmer son statut de skieuse à battre dimanche.

Cet entraînement a aussi été marqué par la violente sortie de piste de l'Autrichienne Mirjam Punchner, qui a dû être évacuée par hélicoptère.

Quant à Lindsey Vonn, elle n'est pas tombée, mais elle est apparue en manque de confiance. Victimes de deux chutes à Cortina, éliminée mardi en super-G, l'Américaine a concédé plus de deux secondes à Ilka Stuhec mercredi (12e place). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!