Publié

JO de TokyoLes Suissesses remportent le bronze en beach-volley

Anouk Vergé-Dépré et Joana Heidrich ont facilement gagné la finale pour la troisième place contre un duo letton aux Jeux olympiques.

par
Emmanuel Favre
(Tokyo)
Anouk Vergé-Dépré (à gauche) et Joana Heidrich ont été éblouissantes à Tokyo.

Anouk Vergé-Dépré (à gauche) et Joana Heidrich ont été éblouissantes à Tokyo.

AFP

Anouk Vergé-Dépré (29 ans) et Joana Heidrich (29 ans) ont offert une treizième médaille à la délégation suisse depuis le début des Jeux olympiques de Tokyo.

Vendredi matin, au Shiokaze Park, la Bernoise et la Zurichoise ont remporté la finale pour la troisième place du tournoi de volleyball de plage.

Douzièmes de la hiérarchie des duos engagés sur le sable japonais, les Suissesses ont battu les Lettones Tina Graudina et Anastasija Kravcenoka (Nos 16), championnes d’Europe en 2019, en deux sets. Le score: 21-19 21-15 en 44 minutes.

Patronnes sur le terrain

Un jour après s’être montrées impuissantes en demi-finales, Vergé-Dépré et Heidrich ont mérité leur succès et ont été les patronnes sur le terrain. Dans les deux manches, elles ont fait la course en tête, trouvé les bons angles et géré intelligemment leur marge pour obtenir la victoire la plus importante de leur carrière.

1 / 10
Anouk Vergé-Dépré (à gauche) et Joana Heidrich, des «V» comme victoires.

Anouk Vergé-Dépré (à gauche) et Joana Heidrich, des «V» comme victoires.

AFP
Joana Heidrich (à gauche) et Anouk Vergé-Dépré, simplement complices.

Joana Heidrich (à gauche) et Anouk Vergé-Dépré, simplement complices.

AFP
Des Lettones qui grimacent, des Suissesses qui jubilent. 

Des Lettones qui grimacent, des Suissesses qui jubilent.

AFP

Dans la phase éliminatoire de la compétition, les nouvelles bronzées avaient éliminé leurs compatriotes Tanja Hüberli et Nina Betschart (Nos 7) en 8es de finale, puis les Brésiliennes Ana Patricia et Rebecca (Nos 4) en quarts de finale avant de s’incliner devant les Américaines April Ross et Alix Klineman (Nos 2), vice-championnes du monde en 2019, en demi-finale.

Une deuxième breloque dans la discipline

La paire Anouk Vergé-Dépré/Joana Heidrich est la deuxième équipe helvétique à accéder à un podium dans une discipline qui a intégré le calendrier olympique en 1996, aux Jeux d’Atlanta. En 2004, à Athènes, Patrick Heuscher et Stefan Kobel s’étaient parés du bronze.

Swiss Olympic, qui espérait célébrer un minimum de sept médailles à Tokyo, a amassé treize médailles depuis le début de joutes: trois en or, quatre en argent et six en bronze.

1 / 11
Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré, médaillées de bronze du tournoi de beach-volley

AFP
Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)

Viktorija Golubic et Belinda Bencic, médaillées d'argent en tennis (double)

AFP
La Genevoise Nikita Ducarroz, médaillée de bronze en BMX freestyle

La Genevoise Nikita Ducarroz, médaillée de bronze en BMX freestyle

AFP

Dix de ces conquêtes ont été accomplies par des femmes.

Il faut remonter à 1952 pour trouver la trace d’une récolte plus prolifique. A Helsinki, les Suisses (que des hommes) avaient raflé 14 breloques, dont sept en gymnastique.

Le chiffre sera-t-il égalé ou battu à Tokyo où le relais féminin du 4x100 m (athlétisme) et l’équipe de saut d’obstacles (hippisme) sont encore porteurs d’espoirs?

Les Américaines en or

Les six médaillées en mode selfie.

Les six médaillées en mode selfie.

AFP

Tombeuses d’Anouk Vergé-Dépré et de Joana Heidrich en demi-finales, les Américaines April Ross et Alix Klineman (Nos 2) se sont emparées de la médaille d’or. En finale, elles ont battu les Australiennes Mariafe Artacho del Solar et Taliqua Clancy en deux sets (21-15 21-16).

Ross a ainsi remporté une troisième médaille olympique. En 2012, à Londres, la Californienne avait conquis l’argent. En 2016, à Rio, elle avait gagné le bronze.

Ton opinion

7 commentaires