Actualisé 04.03.2010 à 22:16

ski alpinLes Suissesses veulent prendre leur revanche

Cinq jours après les JO, les membres de Swiss-Ski doivent retrouver la motivation à Crans-Montana.

von
Sandra Imsand
Crans-Montana

«Nous ne sommes pas venus pour nous reposer, mais pour faire des résultats!» Ce cri du cœur est lancé par le chef de l'équipe féminine helvétique, Hugues Ansermoz. «C'est vrai que quand on vise une médaille aux JO et qu'on rentre bredouilles, dans l'avion, on se sent couillons, poursuit-il. Mais si certaines filles ont perdu de la confiance ou ont été déçues, nous n'avons pas le droit de dormir ou de nous cacher car nous sommes en Suisse.»

Le Vaudois reconnaît que les attentes sont grandes ce week-end sur la piste Nationale. «Il y a deux ans, lors du retour de Crans-Montana parmi les épreuves de Coupe du monde, nous n'étions pas montés sur le podium. Nous espérons corriger ça les trois prochains jours (n.d.l.r.: pour le super-combiné vendredi, la descente samedi et le super-G de dimanche).»

Ansermoz est encouragé dans ses propos par les bons résultats effectués par ses protégées lors du 2e entraînement de descente. Fabienne Suter, notamment, a pris une excellente 2e place derrière l'Autrichienne Elisabeth Goergl et devant la championne olympique de la discipline, Lindsey Vonn. La Schwytzoise avoue avoir tourné la page JO et vouloir se concentrer sur la fin de sa saison. «On sent l'enthousiasme des gens, ici, ça fait plaisir.» A-t-elle digéré sa déception? «Effectivement. Au début, je ne pensais qu'à ça, mais je me suis rendu compte qu'une 4e, une 5e et une 6e place aux JO, ce n'est pas si mal. Je dois en tirer de l'expérience.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!