Football: Les Suissesses visées par une lettre anonyme haineuse

Publié

FootballLes Suissesses visées par une lettre anonyme haineuse

La directrice du football féminin helvétique, Tatjana Haenni, a dévoilé sur les réseaux sociaux le contenu d’un courrier sexiste et abject reçu à son retour au bureau après l’Euro.

Tatjana Haenni, directrice du football féminin auprès de l’Association suisse de football, a dénoncé sur Twitter les propos haineux dont sont trop souvent victimes les joueuses. 

Tatjana Haenni, directrice du football féminin auprès de l’Association suisse de football, a dénoncé sur Twitter les propos haineux dont sont trop souvent victimes les joueuses. 

freshfocus

Un tweet, jeudi matin, de Tatjana Haenni, directrice du football féminin auprès de l’Association suisse de football (ASF): «Premier jour au bureau».

Et juste au-dessous, la photo d’une lettre anonyme abjecte écrite en allemand.  Une lettre remplie d’insultes, de propos sexistes et tout simplement de haine envers le football féminin en général, mais aussi envers la joueuse vedette Alisha Lehmann ou encore l’ex-entraîneuse de la sélection helvétique, Martina Voss-Tecklenburg en particulier.

Tatjana Haenni ne s’attendait certainement pas à un tel retour au travail, quelques jours après la fin de l’Euro en Angleterre qui a mis le football féminin et l’équipe de Suisse en vitrine devant des dizaines de milliers de spectateurs à chaque match.  

Nombreux messages de soutien

Le tweet de la directrice du football féminin suisse n’a en tout cas laissé personne indifférent sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes se sont manifestés pour dénoncer à leur tour ces propos haineux envers les footballeuses. «J’ai reçu de nombreux messages de soutien et je vous en remercie, a écrit Tatjana Haenni sur son compte Twitter, quelques heures après avoir dévoilé le contenu de la lettre anonyme. En publiant cette lettre, j’ai voulu continuer à sensibiliser l’opinion publique et montrer que le respect et la tolérance sont encore trop souvent bafoués. Ces termes sont irrespectueux, rabaissants et blessants.»

Cas isolé ou pratique courante?

Tatjana Haenni veut continuer à sensibiliser l’opinion publique et montrer que le respect et la tolérance sont encore trop souvent bafoués.

Tatjana Haenni veut continuer à sensibiliser l’opinion publique et montrer que le respect et la tolérance sont encore trop souvent bafoués.

Urs Lindt/freshfocus

S’agissait-il toutefois d’un cas de haine anonyme isolé, ou plutôt d’une pratique qui touche régulièrement le football féminin et les joueuses de l’équipe nationale?

«Nous recevons malheureusement régulièrement des lettres et emails dans lesquels les joueuses et joueurs de l’équipe de Suisse, mais aussi des personnes de l’entourage de l’ASF, sont visés par des propos injurieux et blessants», a regretté Tatjana Haenni sur Twitter. 

(SportCenter)

Ton opinion