CAN 2010: Les Super Eagles ont repris leur essor
Actualisé

CAN 2010Les Super Eagles ont repris leur essor

Sevré de titre continental depuis 1994, souvent bien classé depuis mais passé au travers en 2008, le Nigeria veut confirmer sa dynamique actuelle en visant le titre lors de la Coupe d'Afrique des nations en Angola, en dépit du sort incertain de son sélectionneur.

Shaibu Amodu en est à sa troisième expérience à la tête des Super Eagles (avec notamment une CAN remportée en 1990). Mais en 2002, il avait été limogé à la suite de la CAN au Mali pourtant achevée sur le podium (3e), et alors qu'il avait qualifié l'équipe pour la Coupe du monde 2002. Qualification renouvelée en 2010.

Toute ressemblance avec le contexte actuel...

Ce souvenir l'amène en tout cas à ne pas négliger le tournoi continental que le Nigeria n'a plus remporté depuis 1994, âge d'or de la génération Amokachi, Okocha et autres Yekini, surtout après l'élimination dès les quarts en 2008, soit son pire résultat depuis 1986.

«Ma principale préoccupation est la Coupe d'Afrique, a-t-il du coup affirmé fin décembre. Ce n'est qu'après que je penserai à la Coupe du monde».

Le sélectionneur, placé sur la sellette par sa fédération qui lui trouve un manque d'envergure, est du coup sur la défensive: «L'équipe est toujours en reconstruction. Et il faut connaître mon pedigree: je construis toujours des équipes qui développent un jeu attractif».

Avec Kanu

Son bilan est pourtant pour le moins honorable: en 17 matches, il n'a connu qu'une seule défaite (et encore, en amical il y a plus d'un an contre la Colombie, 0-1), avec au passage quelques victoires de prestige comme celle en France (1-0).

Cette reconstruction s'effectue notamment avec du sang neuf (Apam, Adeleye, Kaita, Obinna), fourni par l'équipe olympique parvenue jusqu'en finale des Jeux de Pékin en 2008, balayant notamment la Côte d'Ivoire en quart (2-0) et la Belgique en demi-finale (4-1). Seule l'Argentine de Messi a pu l'arrêter (1-0).

Sans oublier le jeune Mikel, métronome du milieu et successeur de Makelele à Chelsea. Les cadres offensifs sont là: Odemwingie, Martins, dont les derniers examens à la jambe gauche se sont révélés positifs quant à sa disponibilité, ou encore l'inoxydable Kanu. A 33 ans, le vétéran qui a presque tout gagné (mais jamais la CAN...) viendra prendre un peu d'air au moment où son club, Portsmouth, est au bord de la faillite.

L'effectif est riche, au point que le défenseur Afolabi et l'attaquant I. Uche, pourtant meilleur buteur nigérian en qualifications (4 buts, ex aequo avec Obinna), ont été écartés.

Reste à ne pas se rater dès le premier match contre l'Egypte, double tenant du titre, ou se trouer face aux Petits Poucets que sont le Bénin et le Mozambique. Et mieux vaut viser la première place, afin d'éviter a priori le Cameroun en quarts...

(afp)

Ton opinion