Coupe du monde: plusieurs symboles du monde arabo-musulman

Publié

Qatar 2022Les symboles du Mondial évoquent le monde arabo-musulman

La Coupe du monde de football 2022 débute ce dimanche à Al-Khor. C’est la première fois que cette épreuve se tient au Moyen-Orient. Retour sur les significations iconographiques.

La mascotte La’eeb rappelle une coiffe traditionnelle masculine et la cordelette noire qui la maintient en place.

La mascotte La’eeb rappelle une coiffe traditionnelle masculine et la cordelette noire qui la maintient en place.

AFP

Emblème, mascotte, affiche, calligraphie: les symboles choisis pour la Coupe du monde de football au Qatar s’inspirent de la culture arabo-musulmane, rappelant qu’il s’agit du premier Mondial à se tenir au Moyen-Orient.

Le logo, entre l’infini, le trophée et les dunes

Les motifs floraux au pied de l’emblème évoquent «l’art traditionnel arabe».

Les motifs floraux au pied de l’emblème évoquent «l’art traditionnel arabe».

IMAGO/Depo Photos

L’emblème reprend les couleurs blanc et bordeaux du drapeau du Qatar. Sa forme évoque le «chiffre 8», comme le nombre de stades, «le symbole de l’infini» mais aussi le «trophée» décerné aux vainqueurs, les «dunes du désert» ou encore la coiffe les hommes de la région, recensent les organisateurs de la compétition.

Les motifs floraux au pied de l’emblème évoquent «l’art traditionnel arabe» et les deux points entourant le ballon de foot en haut à gauche rappellent la calligraphie arabe. C’est le cas aussi de la ligne prolongée entre le T et le A de «Qatar2022».

La mascotte, coiffe arabe et «gentil fantôme»

Visible partout dans les rues de Doha, sur les immeubles et de nombreux drapeaux, la mascotte La’eeb («joueur super-doué» en arabe) rappelle aussi la coiffe traditionnelle masculine (la ghoutra) et la cordelette noire qui la maintient en place (l’agal).

La mascotte La’eeb.

La mascotte La’eeb.

AFP

Sa ressemblance avec le personnage de dessin animé «Casper le gentil fantôme» a été moquée par certains internautes mais La’eeb est aussi devenu un jeton numérique échangé sur la blockchain.

L’affiche, geste de célébration en noir et blanc

L’affiche officielle, visible à la porte D18 de l’aéroport international Hamad de Doha, est une photo en noir et blanc représentant une main brandissant la coiffe traditionnelle masculine en signe de célébration, un geste commun dans le Golfe.

Cette main est surmontée d’un ballon de foot aux couleurs du Qatar (blanc et bordeaux) et des mots calligraphiés «2022» et «C’est parti» («Hayya» en phonétique, qui est aussi le nom de la carte dont devront disposer les spectateurs pour entrer dans l’émirat, prendre les transports en commun gratuitement et pénétrer dans les stades).

Cette affiche est l’œuvre de l’artiste qatarie Bouthayna Al Muftah, qui en a réalisé sept autres, toujours en noir et blanc, représentant des gestes techniques de football dans le désert.

Les stades, clins d’oeil architecturaux

Plusieurs des stades sont également des clins d’oeil architecturaux à des éléments de la culture de la région: Al Thumama évoque la coiffe traditionnelle masculine, Al Bayt les tentes bédouines, Al Janoub les voiles des bateaux traditionnels (les boutres) et Lusail les motifs géométriques décoratifs des lanternes artisanales.

Le stade Al Bayt, où aura lieu le match d’ouverture.

Le stade Al Bayt, où aura lieu le match d’ouverture.

IMAGO/ZUMA Wire

Plusieurs hymnes, une première

Alors que les Coupes du monde précédentes se contentaient d’un hymne, le Qatar 2022 en aura plusieurs, dévoilés les uns après les autres depuis avril.

Le premier, «Hayya Hayya (Better Together)», réunit la chanteuse américaine de R&B Trinidad Cardona, le Nigériano-Américain Davido, star de l’afrobeat, et la Qatarie Aisha.

Le rappeur Gims interprète un autre de ces titres, intitulé «Arhbo» («bienvenue»), en duo avec le chanteur portoricain de trap latino et de reggaeton Ozuna.

Le compte à rebours, une horloge sur la Corniche

L’horloge du compte à rebours avant le Mondial rappelle un sablier.

L’horloge du compte à rebours avant le Mondial rappelle un sablier.

AFP

L’horloge du compte à rebours avant le Mondial s’inspire du logo du Mondial, qui rappelle un sablier. Elle est installée sur la Corniche de Doha, non loin des principales fan zones, et offre une vue imprenable sur les tours du quartier d’affaires de West Bay, sur lesquelles fleurissent des posters géants des stars des 32 équipes qualifiées pour le tournoi.

(AFP)

Ton opinion