Référendum: Les Syriens se rendent aux urnes
Actualisé

RéférendumLes Syriens se rendent aux urnes

Depuis 7h00 (6h00 en Suisse) dimanche, les Syriens doivent se prononcer sur la nouvelle Constitution, laquelle supprimerait la prédominance du parti Baas, au pouvoir depuis 50 ans.

Cette nouvelle Constitution s'inscrit dans le cadre des réformes promises par le régime pour tenter de calmer la contestation.

Cette nouvelle Constitution s'inscrit dans le cadre des réformes promises par le régime pour tenter de calmer la contestation.

Plus de 14 millions de Syriens, âgés de plus de 18 ans, sont appelés aux urnes mais les contestataires et l'opposition, qui réclament le départ du président Bachar, ont appelé au boycott.

Le scrutin syrien a lieu alors que la répression a fait au moins 7600 tués selon des militants, les violences se poursuivant après plus de 11 mois de révolte.

Les violences ont fait samedi 94 tués, dont 68 civils, selon un bilan communiqué par l'Obervatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'organisation basée en Grande-Bretagne précise que 24 civils ont notamment péri à Homs, pilonnée sans répit depuis trois semaines par l'armée syrienne, et 8 autres dans la région autour de la ville, tandis que 23 membres des forces du régime ont été tués à travers le pays dans des affrontements avec des déserteurs.

Ce projet de Constitution s'inscrit dans le cadre des réformes promises par le régime pour tenter de calmer la contestation, mais l'opposition, qui voit le même «esprit» dans le nouveau texte que dans l'ancien, a appelé à boycotter le vote.

Pilonnage de Homs

Les forces syriennes bombardaient sans répit dimanche la ville rebelle de Homs et menaient des opérations sécuritaires dans de nombreuses autres villes du pays pour étouffer la révolte, au moment où le régime organisait un référendum sur une nouvelle Constitution, selon une ONG.

Dans la ville de Homs (centre), dévastée par plus de trois semaines de bombardements sans relâche, plusieurs obus sont tombés sur le quartier antirégime de Baba Amr, où sont toujours bloqués deux journalistes occidentaux blessés, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des explosions ont également secoué les quartiers de Karm al-Zeitoun, et des tirs intensifs sont entendus dans les quartiers de Bab Sbaa et Hamidiyeh à Homs, selon l'OSDH.

En outre, plusieurs explosions ont secoué la ville de Deir Ezzor (est), où les forces de sécurité menaient de nouvelles perquisitions à la recherche de militants antirégime, selon l'ONG. Neuf personnes ont été arrêtées.

Dans la ville de Deraa, berceau de la contestation dans le sud, des affrontements avaient lieu tôt le matin entre forces régulières qui utilisaient l'artillerie lourde et militaires dissidents, a ajouté l'OSDH.

De même à Hama (centre) et Idleb (nord-ouest), le bruit des explosions et des tirs était entendu par intermittence. (ats)

Ton opinion