Actualisé 07.10.2010 à 17:42

FIFALes tacles violents doivent cesser

Des sanctions plus sévères doivent êtres prises pour faire cesser les tacles «à la limite de la criminalité», a déclaré Michel D'Hooghe, membre du comité exécutif de la FIFA.

Cette initiative intervient quatre jours après l'agression de Nigel de Jong sur Hatem Ben Harfa, qui s'est soldée par une fracture de la jambe.

«J'ai fait un montage de tacles violents qui ont eu des conséquences dramatiques pendant les deux ou trois dernières années dans les plus importantes compétitions internationales, a expliqué Michel D'Hooghe au cours d'une conférence, à Londres. Je n'ose pas vous le montrer, cela vous couperait l'appétit. C'est terrible. Il faut que ça cesse.»

Egalement président de la commission médicale de la FIFA, Michel D'Hooghe s'est engagé à faire campagne pour un durcissement des sanctions contre le jeu dangereux. «Mon voeu est que cette brutalité parfois à la limite de la criminalité soit exclue dans l'intérêt de nos joueurs et du beau jeu de football», a-t-il déclaré.

Il s'est ensuite demandé «comment il est possible d'accepter qu'un joueur qui se permet de briser la carrière d'un collègue puisse revenir sur un terrain après deux semaines.» Selon lui, la solution réside dans le fait qu'il est «nécessaire de sanctionner de tels actes très sévèrement par une longue suspension.»

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!