Afghanistan: Les talibans diffusent une vidéo d'un soldat américain captif
Actualisé

AfghanistanLes talibans diffusent une vidéo d'un soldat américain captif

Les talibans ont diffusé sur Internet la vidéo d'un soldat américain capturé fin juin dans l'est de l'Afghanistan.

Il s'agit bien de Bowe Bergdhal, le seul soldat américain aux mains des talibans, a confirmé l'OTAN vendredi.

La famille du soldat a réagi publiquement pour la première fois, via un communiqué dans lequel elle supplie ses ravisseurs de «laisser notre fils unique rentrer à la maison», et exhorte le jeune homme à «rester fort». Ce texte a été diffusé par le colonel Tim Marsano de la Garde nationale de l'Idaho, officier de liaison avec les proches du soldat, qui leur a rendu visite vendredi.

Bowe Bergdahl, servant dans un régiment d'infanterie aéroportée, a été enlevé le 30 juin dans la province de Paktika, non loin de la frontière pakistanaise, dans une région aux mains des talibans. Il avait 23 ans au moment de son kidnapping, cinq mois après son arrivée en Afghanistan.

«C'est un acte horrible qui exploite un jeune soldat, qui a de toute évidence été forcé de lire une déclaration préparée à l'avance», déclare dans un communiqué le porte-parole de l'ISAF, le contre-amiral Gregory Smith. «Rendre cette vidéo publique le jour de Noël est un affront à la famille et aux amis de Bowe Bergdahl, démontrant le mépris des traditions religieuses et des enseignements de l'islam».

Les talibans avaient déjà diffusé une première vidéo de l'otage le 19 juillet. Il y apparaissait effrayé et abattu. La nouvelle vidéo le montre assis, face à la caméra, portant des lunettes de soleil et un casque et un uniforme de l'armée américaine.

Une légende précise: «Prisonnier de guerre: Bowe Robert Bergdahl», et sur un côté: «soldat américain emprisonné par les Moudjahidines de l'Emirat islamique d'Afghanistan».

L'homme décline son identité, son grade, sa date de naissance, son groupe sanguin, son unité et le nom de jeune fille de sa mère, avant de se lancer dans une longue diatribe contre la manière dont les Etats-Unis mènent la guerre en Afghanistan et ses relations avec les musulmans. Il semble être en bonne santé.

A la fin de l'enregistrement, un porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid, lit un communiqué dans lequel il réitère leur demande d'un échange d'un «nombre limité de prisonniers» contre Bowe Bergdahl. La déclaration précise que d'autres soldats américains pourraient être enlevés.

Vendredi, l'OTAN a annoncé que plusieurs militants avaient été tués dans la province de Paktika au cours d'une opération de recherche d'un des chefs du réseau de Jalaluddin Haqqani, proche d'Al-Qaïda et opérant des deux côtés de la frontière.

Des recherches ont été menées pour tenter de retrouver Bergdahl depuis son enlèvement, mais on ne savait pas officiellement s'il était détenu en Afghanistan ou au Pakistan. (ats)

Ton opinion