Pakistan: Les talibans ont désigné le successeur de Baïtullah Mehsud
Actualisé

PakistanLes talibans ont désigné le successeur de Baïtullah Mehsud

Les talibans pakistanais ont désigné un successeur à leur leader Baïtullah Mehsud, dont Islamabad et Washington pensent qu'il a été tué il y a deux semaines par un missile américain.

Il s'agit de Hakimullah Mehsud, a annoncé samedi un commandant rebelle.

Une «choura», une réunion des anciens, «a désigné à l'unanimité Hakimullah Mehsud comme successeur de Baïtullah Mehsud», a affirmé le maulvi Faqir Mohammad. «La choura qui a réuni 22 membres a duré deux jours», a-t-il ajouté.

Ce dernier avait assuré mercredi avoir pris «temporairement» la tête des talibans pakistanais, liés à Al-Qaïda, pour remplacer Baïtullah Mehsud à la tête du Mouvement des talibans pakistanais (TTP). «Baïtullah Mehsud est vivant mais gravement malade», avait-il affirmé. «En son absence, j'annonce, en tant que vice-président du TPP, que je le remplace à la tête du mouvement».

Agé d'environ 35 ans, Baïtullah Mehsud, ennemi public numéro un au Pakistan et pour lequel les Etats-Unis offraient une récompense de 5 millions de dollars, était considéré par Washington comme le relais, au Pakistan, du réseau Al-Qaïda qui a reconstitué ses forces dans les zones tribales du nord-ouest, frontalières avec l'Afghanistan.

Tué par un missile américain

De hauts responsables à Islamabad comme à Washington ont assuré à plusieurs reprises, mais sans pouvoir en apporter la preuve, qu'il avait été tué le 5 août dans son fief du Waziristan du Sud par la frappe ciblée d'un missile américain. Ses lieutenants ont démenti sa mort mais sans pouvoir le prouver non plus.

Selon les services de renseignement pakistanais, le porte-parole du TTP, Maulvi Omar, arrêté ce mois, a confirmé que Mehsud avait été tué dans une frappe américaine.

Le gouvernement du Pakistan a attribué à Baïtullah Mehsud une très grande partie de la série d'attentats qui ont fait plus de 2000 morts à travers le pays depuis deux ans, dont celui qui a tué l'ex- premier ministre Benazir Bhutto en décembre 2007.

(ats)

Ton opinion