Afghanistan - Les talibans recommencent à payer les fonctionnaires
Publié

AfghanistanLes talibans recommencent à payer les fonctionnaires

Les fonctionnaires afghans n’avaient pas perçu de salaire depuis la prise du pouvoir par les islamistes en août.

Le gouvernement taliban a annoncé samedi la reprise du versement des salaires aux fonctionnaires afghans, non payés depuis l’été et le retour au pouvoir des islamistes, dans un pays en pleine crise financière. «Nous allons commencer aujourd’hui à payer les salaires» des fonctionnaires, a déclaré le porte-parole du ministère des Finances, Ahmad Wali Haqmal, lors d’une conférence de presse à Kaboul.

Le gouvernement va verser sur les comptes des fonctionnaires les salaires des trois mois calendaires écoulés depuis le changement de régime à la mi-août, a-t-il précisé, plus un mois pour ceux qui n’avaient pas été payés le mois d’avant par le gouvernement précédent, a-t-il précisé. Mais concrètement, cela ne veut pas dire qu’ils pourront les retirer tout de suite, car les retraits d’argent dans les banques afghanes restent limités par les autorités à 200 ou 400 dollars par semaine, selon les établissements, faute de liquidités disponibles. «Le système bancaire n’est pas paralysé, il a juste besoin de temps pour fonctionner à nouveau normalement», a assuré Ahmad Wali Haqmal.

Ces restrictions bancaires sont en vigueur depuis le retour au pouvoir des talibans, après 20 ans de guerre contre le gouvernement de Kaboul et ses alliés occidentaux, qui a provoqué des sanctions internationales. Washington a gelé près de 9,5 milliards de dollars d’avoirs de la Banque centrale afghane, et l’aide internationale qui finançait 75% du budget du gouvernement afghan, s’est arrêtée. L’économie du pays, un des plus pauvres au monde, s’est effondrée. Le gouvernement n’avait plus d’argent, la monnaie locale, l’afghani, a dévissé, et la pauvreté s’est envolée, comme les prix des denrées de base.

Recettes douanières et fiscales

Selon Mohammad Meraj, l’un des directeurs du ministère, le gouvernement peut à nouveau payer les fonctionnaires après avoir engrangé des recettes douanières et fiscales sur les entreprises de l’ordre de 26 milliards d’afghanis (277 millions de dollars) depuis deux mois et demi. L’économie ne tourne qu’à «20 à 25%» de son niveau d’avant, mais ces recettes sont en proportion «meilleures que sous le gouvernement précédent», réputé pour sa corruption endémique, a-t-il assuré.

Mohammad Meraj a par ailleurs annoncé l’instauration d’une zakat (contribution islamique, généralement un pourcentage des revenus du contributeur, ndlr) nationale pour financer notamment l’aide aux plus pauvres et aux orphelins. Ahmad Wali Haqmal a de son côté indiqué que le gouvernement allait à nouveau payer les retraites dès que les serveurs informatiques gouvernementaux seraient à nouveau opérationnels.

Les talibans réclament à la communauté internationale la levée des sanctions et la reprise de l’aide internationale, pour éviter notamment une famine. Selon l’ONU, l’Afghanistan est au bord d’une grave crise humanitaire, plus de la moitié de sa population risquant de ne pas avoir assez à manger cet hiver.

(AFP)

Ton opinion

8 commentaires