Les talibans refusent la visite d'une équipe médicale
Actualisé

Les talibans refusent la visite d'une équipe médicale

Les talibans ont refusé vendredi la visite d'une équipe médicale afghane pour les 21 otages sud-coréens qu'ils détiennent depuis deux semaines en Afghanistan.

De leur côté, les émissaires sud-coréens poursuivaient les négociations avec les islamistes.

«Nous voulions dépêcher des médecins pour les otages parce que nous sommes inquiets pour leur santé, mais les talibans ont refusé», a déclaré à l'AFP Alishah Ahmadzai, le chef de la police provinciale de Ghazni (140 km au sud de Kaboul) où le groupe a été enlevé le 19 juillet.

«On n'a pas besoin de médecins. S'ils sont inquiets pour la santé des otages, ils doivent relâcher deux des nôtres qui sont prisonniers en échange des deux otages qui sont très malades», a confirmé par téléphone à l'AFP Youssouf Ahmadi, porte-parole des talibans.

Ce porte-parole a une nouvelle fois déclaré que les ravisseurs étaient prêts à s'entretenir en face à face avec les émissaires sud- coréens. Mais la préparation d'une telle rencontre, annoncée la veille par le gouverneur de Ghazni, n'a pas été confirmée par la Corée du Sud.

A Séoul, la présidence sud-coréenne a rappelé vendredi qu'elle n'était pas en mesure «de donner une réponse directe aux exigences des talibans pour que certains des leurs, prisonniers, soient échangés contre des otages coréens».

Kaboul refuse «par principe» d'échanger des prisonniers talibans contre des otages afin de ne pas «encourager» les enlèvements. Les talibans affirment que Washington fait pression sur Kaboul pour qu'il refuse un tel échange. La Corée du Sud tente de son côté de convaincre les Etats-Unis d'intervenir dans le dossier. (ats)

Ton opinion