Actualisé 12.06.2012 à 15:19

Euro 2012Les Tchèques doutent, les Grecs sont amoindris

Dos au mur après leur débâcle face à la Russie (4-1), les Tchèques jouent aujourd'hui leur survie à l'Euro 2012 contre la Grèce. Les Hellènes doivent faire face à plusieurs absents.

Les Tchèques veulent chasser le mauvais souvenir de 2004, où les Grecs les avaient privés de la finale. «Il s'agissait de la défaite la plus douloureuse que j'aie subie en équipe nationale», a avoué lundi le capitaine Tomas Rosicky. Donnés largement favoris à l'époque, les Tchèques avec Pavel Nedved, Karel Poborsky et Vladimir Smicer s'étaient inclinés en demi-finale de l'Euro 2004 (1-0, but en argent) devant les futurs vainqueurs.

Le capitaine tchèque a un peu modéré ses propos lors de la conférence de presse d'avant-match: «Ce mauvais souvenir est toujours là, mais ce n'est pas une revanche d'il y a huit ans, il n'y a pas de parallèle. L'équipe a changé, pas seulement la Grèce mais nous aussi, beaucoup de joueurs ne sont plus là.»

Rosicky, 31 ans, avait notamment heurté la transversale dans un match dominé par les Tchèques.

Avec lui, seuls deux autres membres de l'équipe actuelle, le gardien Petr Cech et l'attaquant Milan Baros, ont disputé cette rencontre. Côté grec, Giorgios Karagounis et Kostas Katsouranis étaient de la partie.

La Grèce fait face à plusieurs absences

Le sélectionneur de la Grèce Fernando Santos doit se passer du défenseur Sokratis Papastathopoulos qui a écopé du premier carton rouge de l'Euro-2012, à la 44e minute du match d'ouverture contre la Pologne (1-1), vendredi à Varsovie, après avoir reçu deux cartons jaunes en moins de 10 minutes.

Toujours en défense, Avraam Papadopoulos, touché pendant ce même match aux ligaments croisés du genou gauche, a déclaré forfait samedi pour le reste de l'Euro. Papadopoulos, sorti sur blessure à la 37e minute du match, est rentré en Grèce se faire soigner. Le joueur de l'Olympiakos ne peut pas être remplacé puisque le règlement de l'UEFA précise qu'un remplacement sur blessure ne peut se faire qu'«avant le premier match de son équipe».

Ultime pépin, le milieu de terrain Giorgos Fotakis s'est blessé à une cuisse à l'entraînement dimanche et devrait être indisponible face à la République Tchèque. Santos a toutefois dit qu'il attendrait «le dernier moment» pour décider, Fotakis ayant participé à l'entraînement lundi. Le joueur du PAOK n'était pas entré en jeu lors du match d'ouverture. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!