Actualisé 16.10.2008 à 08:44

Crash de MadridLes techniciens de Spanair mis en cause

Le juge d'instruction en charge de l'enquête sur l'accident d'un avion de Spanair, qui a fait 154 morts le 20 août à l'aéroport de Madrid, a décidé d'engager des poursuites contre les techniciens qui ont révisé l'appareil avant le décollage.

Le juge madrilène Juan Javier Perez poursuit pour «homicide et blessures par imprudence» le chef des opérations de maintenance de Spanair et les deux techniciens ayant révisé l'avion juste avant le décollage fatal, indiquent les quotidiens El Pais et El Mundo.

L'AFP n'a pu obtenir dans l'immédiat confirmation de ces informations.

Le magistrat cherche notamment à découvrir si leur intervention technique, à la suite d'une anomalie détectée par les pilotes avant le vol, a pu avoir un rôle dans le comportement défectueux de l'appareil au moment du décollage.

Comission

Il se base pour cela sur le rapport préliminaire de l'aviation civile, publié la semaine dernière, qui a conclu que les «flaps», les volets déployés à l'arrière des ailes au décollage pour accroître la portance de l'avion, n'ont pas été déployés et qu'aucune alarme n'en a alerté les pilotes.

Le juge Perez a également décidé la création d'une nouvelle commission d'enquête, qui travaillera parallèlement à la commission d'enquête administrative de l'aviation civile espagnole qui a rédigé ce rapport, selon El Pais.

Cette commission sera composée de deux pilotes, deux ingénieurs et deux mécaniciens, de plus de 15 ans d'expérience professionnelle.

154 morts

Le 20 août, un McDonnell Douglas-82 de Spanair devant relier Madrid à Las Palmas, dans l'archipel des Canaries, s'était écrasé au décollage à l'aéroport de Madrid-Barajas, faisant 154 morts et 18 blessés, soit la pire catastrophe aérienne en Espagne depuis 25 ans. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!