Schaffhouse: «Les terroristes ont été arrêtés sous mes yeux»
Actualisé

Schaffhouse«Les terroristes ont été arrêtés sous mes yeux»

Un habitant de Beringen (SH) a assisté de très près à l'arrestation, en mars dernier, de cinq Irakiens accusés d'avoir prévu un attentat sur sol helvétique.

par
A. Hirschberg/ofu

Rencardés par un «Etat ami», les services de renseignement suisses ont intercepté ce printemps trois terroristes irakiens appartenant à l'Etat islamique (EI). Ils étaient sur le point de commettre «un attentat à la bombe et aux gaz toxiques». C'est ce qu'affirmait mercredi le «Tages-Anzeiger». Selon des recherches effectuées par nos collègues alémaniques de «20 Minuten», une unité spéciale aurait interpellé cinq et non trois terroristes présumés.

Toni N.* et sa femme se rappellent très bien de l'intervention policière qui a eu lieu fin mars dans leur quartier de Beringen (SH). Assis sur sa terrasse, Toni N. pointe tu doigt un parking situé juste devant son jardin: «C'est ici que les hommes ont été arrêtés. Tout est allé tellement vite.» Une des personnes interpellées s'appelle Osama M. Cet Irakien en chaise roulante habitait un des appartements du quartier. Selon Toni N., la police fédérale a surveillé son logement durant plusieurs jours: «Un hélicoptère n'arrêtait pas de survoler l'immeuble. Un vieux mobile home était garé deux rues plus loin. De là, les policiers surveillaient sans doute son appartement. Je pense que des caméras y ont été installées.»

Un suspect mineur

Peu avant l'intervention de police, les cinq hommes seraient sortis de l'immeuble afin de rejoindre une auto grise garée devant le jardin de Toni N. A ce moment-là, se rappelle le témoin, une douzaine d'agents armés sont apparus et ont arrêté les cinq hommes. «Le plus jeune d'entre eux a tenté de fuir, mais il a pu être rattrapé. Les terroristes ont été arrêtés sous mes yeux.»

Selon «20 Minuten», Osama M., 27 ans, recevait régulièrement la visite des quatre autres hommes. Les trois suspects les plus âgés auraient entre trente et quarante ans. Le jeune, qui a tenté de fuir pendant son arrestation, serait mineur.

Les autorités fédérales refusent depuis mercredi de commenter cette affaire. La RTS a néanmoins précisé jeudi que le procureur général de la Confédération sera auditionné vendredi par la délégation parlementaire de la Commission de gestion. Cette délégation exerce une haute surveillance sur les services de renseignements mais aussi sur les enquêtes qui concernent la sécurité de l'Etat.

Ton opinion