Présidence: Les têtes changent entre Swiss Re et Credit Suisse

Actualisé

PrésidenceLes têtes changent entre Swiss Re et Credit Suisse

L'arrivée à la présidence de Swiss Re de Walter Kielholz et surtout son départ de la tête du conseil de Credit Suisse a été plutôt mal accueillie par les investisseurs.

L'action de la banque a perdu jusqu'à 7,8% après l'ouverture de la Bourse.

Vers 10h15, le titre Credit Suisse s'affichait à 23,60 francs, en baisse de 5,3%. L'action Swiss Re chutait au même moment de 2,2% à 12,10 francs dans un SMI se repliant de 1,3%.

Swiss Re a fait appel à Walter Kielholz, déjà vice-président de son conseil, pour prendre la place de Peter Forstmoser. Hans-Ulrich Doerig, vice-président du Credit Suisse, reprend la présidence de la grande banque jusqu'ici occupée par M. Kielholz.

Pour les analystes de la banque Wegelin, ces changements ne correspondent pas aux attentes des investisseurs, des clients et de l'opinion publique. Ces nominations ne permettent pas de rompre avec le passé.

Pour la BCZ, Walter Kielholz étant déjà l'homme fort du réassureur, son arrivée à la présidence a du sens. Mais il est aussi considéré comme le responsable des problèmes actuels du groupe.

La nomination de Hans-Ulrich Doerig à la succession de M. Kielholz à la tête du conseil d'administration de Credit Suisse est elle positive, selon la Banque Vontobel. Son expérience de 20 ans dans la banque et aux côtés du patron Brady Dougan joue en sa faveur, a-t-elle estimé. (ats)

Ton opinion