Fribourg - Les tétras lyres feront-ils plier les hélicos de l’armée?

Publié

FribourgLes tétras lyres feront-ils plier les hélicos de l’armée?

Des exercices militaires ont eu lieu sur une zone de tranquillité pour la faune sauvage très prisée du petit coq de Bruyère, une espèce protégée. Un ornithologue a immortalisé la scène. L’armée fait profil bas et clame l’ignorance.

La parade nuptiale des tétras lyres a été dérangée par l’armée le 6 mai dans la zone de tranquillité de La Berra. L’armée promet que cela ne se reproduira plus.
Image d’illustration

La parade nuptiale des tétras lyres a été dérangée par l’armée le 6 mai dans la zone de tranquillité de La Berra. L’armée promet que cela ne se reproduira plus.

DR

Polémique! Comment l’armée suisse peut-elle mener des exercices dans le massif de La Berra, une zone de tranquillité pour la faune sauvage, en particulier le tétra lyre? Le 6 mai, un étudiant et ornithologue dont le travail de bachelor porte sur cette espèce protégée a aperçu un Super Puma de l’armée se poser dans cette aire des Préalpes fribourgeoises qui constitue un lieu de parade privilégié des tétras lyres.

L’ornithologue s’est confié à La Liberté: «Tous les tétras-lyres présents, une dizaine d’oiseaux au moins, se sont envolés à ce moment-là et ont fui dans la forêt. Cela a mis fin à leur parade.» D’ailleurs, rappelle le quotidien fribourgeois, c’est ce statut de zone de tranquillité qui fait que, chaque année, les remontées mécaniques de La Berra doivent fermer de la fin de la saison de ski au 30 juin et des restrictions sont également imposées aux promeneurs.


Interrogé par le quotidien fribourgeois, un porte-parole de l’armée indique que «la zone de tranquillité n’est pas enregistrée sur la carte de l’Office fédéral de l’aviation civile qui répertorie tous les obstacles aux vols». Il clame l’ignorance et estime que si l’armée avait eu l’information à temps, «l’exercice n’aurait pas eu lieu à cet endroit». Mais cette réponse est battue en brèche par le conseiller d’Etat Didier Castella, responsable des institutions, de l’agriculture et des forêts du canton de Fribourg. «Cette excuse n’est pas acceptable, car ces zones de tranquillité sont reconnues au niveau fédéral et répertoriées sur une carte que l’on retrouve sur le site de l’Administration fédérale.»

(apn)

Ton opinion

155 commentaires