Les TGV sont systématiquement sabotés
Actualisé

Les TGV sont systématiquement sabotés

Le climat s'est tendu mercredi au 8ème jour de la grève des transports en France. La SNCF a fait état d'actes coordonnés de sabotage mercredi sur les lignes TGV, notamment des incendies de lignes électriques.

«On est en présence d'actes coordonnés de sabotage» sur le réseau de lignes à grande vitesse, a déclaré à RTL le directeur exécutif de la SNCF, Guillaume Pépy. «Des retards très importants, de l'ordre d'une à trois heures, sont à attendre».

Ces exactions visent à «contrer la reprise observée des trafics», a accusé la SNCF. Le syndicat CGT, majoritaire et partisan de la grève, a dénoncé des «actes inqualifiables commis par des lâches».

Ces actions de vandalisme interviennent alors qu'une légère amélioration du trafic a été enregistrée dans les chemins de fer et le métro parisien, où la grève contre la réforme des régimes spéciaux de retraite est entrée dans sa deuxième semaine.

Des négociations entre Etat, syndicats et directions des entreprises doivent s'ouvrir mercredi matin à la RATP (métro et bus parisiens) et dans l'après-midi à la SNCF, en présence de représentants de l'Etat.

Mardi, le président Nicolas Sarkozy a réaffirmé sa volonté de réformer la France et assuré qu'il ne «cédera pas» sur la réforme des régimes spéciaux, ajoutant qu'il fallait «savoir terminer une grève». (ats)

Ton opinion