Actualisé

AllemagneLes tirs de missiles iraniens inquiètent Berlin

Les tirs de missiles effectués par Téhéran sont «inquiétants» et ne constituent «pas un signal susceptible de créer la confiance», a estimé lundi le ministère allemand des Affaires étrangères.

«Les informations en provenance d'Iran sont inquiétantes», a estimé le ministère dans un bref communiqué.

«Téhéran teste des missiles, alors même qu'il veut parler de paix et de stabilité régionales», jeudi lors d'entretiens prévus à Genève avec les six grandes puissances impliquées dans le dossier du nucléaire iranien. «Au vu de ces entretiens à venir, ce n'est pas un signal susceptible de créer la confiance», conclut Berlin.

L'Iran a procédé lundi à des tirs de missiles de longue portée capables d'atteindre Israël, au second jour d'exercices balistiques, avec en toile de fond les tensions persistantes avec l'Occident sur son programme nucléaire.

Les six pays (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Russie, Royaume-Uni) qui demandent à l'Iran de conformer son programme nucléaire aux règles sur la non-prolifération vont avoir, jeudi à Genève, les premières négociations avec la République islamique depuis 14 mois.

Londres donne la priorité aux discussions

Les tirs de missiles effectués par Téhéran ces derniers jours sont «répréhensibles» mais la priorité reste aux discussions sur le programme nucléaire iranien prévues jeudi à Genève, a déclaré lundi le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband. «Il s'agit de toute évidence de la provocation annuelle dans laquelle l'Iran s'est engagé», a déclaré le ministre sur la chaîne Sky News.

«C'est bien évidemment répréhensible en tant que tel mais on ne doit pas se laisser distraire de la grande question de cette semaine, qui est de savoir comment l'Iran va répondre lors de la rencontre avec la communauté internationale jeudi», a-t-il ajouté.

«Le test qui compte cette semaine, c'est le test pour l'Iran. Ce pays est-il sérieux concernant son programme civil d'énergie nucléaire ou va-t-il poursuivre toutes ces infractions aux réglementations et droits internationaux qui inquiètent tellement la communauté internationale», a-t-il interrogé.

Plus tôt, le porte-parole du Premier ministre Gordon Brown avait fait part de la «préoccupation» du Royaume-Uni après les récents tirs de missiles iraniens, tout en soulignant que la priorité restait le programme nucléaire de Téhéran.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!