Economie: Les touristes asiatiques boostent le rail bernois
Publié

EconomieLes touristes asiatiques boostent le rail bernois

Les chemins de fer de la Jungfrau ont vu leur bénéfice net s'envoler au premier semestre, grâce notamment aux visiteurs asiatiques.

Sur les six premiers mois de l'année, plus de 450'000 personnes ont visité la

Sur les six premiers mois de l'année, plus de 450'000 personnes ont visité la

Keystone

Le groupe des chemins de fer de la Jungfrau a amélioré sa rentabilité au premier semestre, portée par la forte demande en provenance d'Asie. La compagnie ferroviaire bernoise, qui exploite aussi des remontées mécaniques, a vu son bénéfice net s'envoler de plus de 60% sur un an, à 17 millions de francs.

Le résultat opérationnel (EBIT), a pour sa part doublé à 21,2 millions de francs, pour une marge correspondante de 22,9%, indique jeudi la compagnie établie à Interlaken, dans l'Oberland bernois. Le produit d'exploitation a crû de 17,1% à 92,2 millions.

Sur les six premiers mois de l'année, 464'000 personnes ( 23,5%) ont visité le Jungfraujoch, où se trouve la plus haute gare d'Europe à 3454 mètres d'altitude. Il s'agit là d'un nouveau record, précise l'entreprise. Par contre, le nombre de skieurs a reculé de 2,7% à 779'500.

Les revenus nets issus du transport vers le Jungfraujoch ont progressé de 21,6% à 47,4 millions de francs et ceux du segment Aventures, qui comprennent les remontées mécaniques du Firstbahn, de 33,8% à 5,8 millions. Les activités sport d'hiver ont quant à elles rapporté 15,7 millions, un montant en très légère hausse de 0,2%.

Optimisme de mise

Evoquant la suite de l'exercice, le groupe bernois se montre optimiste. Fort de sa diversification et de sa présence sur les marchés en forte croissance, il s'estime «bien positionné», sans pour autant fournir de prévisions chiffrées.

Le projet V-Bahn, un important chantier qui vise à relier les chemins de fer de la Jungfrau et de Grindelwald-Männlichen, reste en attente. Le permis de construire est attendu d'ici au printemps 2018 après que le canton de Berne a en partie accepté en juin des recours des organisations de protection de la nature.

Le groupe prévoit d'investir 300 millions de francs et d'ouvrir d'ici fin 2020 le 3S-Bahn Eiger Express, si tout se déroule comme prévu. Après une année 2015 record, la compagnie d'Interlaken a vu son bénéfice net reculer de 14,7% l'an dernier, à 30,9 millions de francs. Le chiffre d'affaires s'est également tassé de 3,7% à 169 millions. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion