Tourisme: Les touristes ont dépensé davantage en Suisse

Actualisé

TourismeLes touristes ont dépensé davantage en Suisse

Le secteur du tourisme en Suisse a poursuivi sa croissance l'an dernier en termes de recettes générées par les visiteurs étrangers. Ceux-ci ont dépensé 16 milliards de francs, soit 2,7% de plus qu'en 2013.

Environ deux tiers de cette somme sont imputables aux séjours avec nuitées, indique vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Après s'être déjà reprises en 2013, les recettes de ces séjours ont poursuivi leur hausse l'an dernier, avec une augmentation de 135 millions de francs (1,3%). Elles totalisent désormais 10,8 milliards.

Cette évolution a été rendue possible par une hausse de fréquentation des touristes étrangers dans l'hôtellerie et la parahôtellerie. Avec des dépenses moyennes par nuitée en légère augmentation, les recettes provenant de ces établissements ont augmenté de 0,8%.

Les frontaliers consomment davantage

De leur côté, les revenus des séjours d'études et séjours hospitaliers ont continué de progresser en 2014, de 2,4%. Néanmoins, la croissance du nombre d'étudiants étrangers au sein des hautes écoles et des écoles privées s'est tassée et les recettes provenant des séjours hospitaliers ont progressé modérément.

Après quelques années de baisse, les recettes liées aux excursions d'un jour et au tourisme de transit confirment en 2014 leur progression enregistrée en 2013. Enfin, les dépenses de consommation des frontaliers et des titulaires d'un permis de courte durée, reflétant une nouvelle hausse de leurs effectifs, se sont encore accrues de 4,3% pour atteindre 2,4 milliards de francs.

Dépenses record des Suisses

Dans l'autre sens, les dépenses des voyageurs suisses à l'étranger ont également crû, de 4,7%, et atteignent leur plus haut niveau jamais enregistré, à 15,7 milliards de francs, précise l'OFS. Cette évolution est avant tout soutenue par la croissance des dépenses pour des séjours avec nuitées, qui ont augmenté de 6,3% à 11,7 milliards.

En revanche, les dépenses effectuées dans le cadre des excursions d'un jour et du tourisme de transit se sont stabilisées ( 0,6%). Entre 2010 et 2013, elles avaient significativement augmenté ( 45,9%).

En 2014, la situation macroéconomique était toujours propice à un haut niveau de dépenses des résidents suisses à l'étranger, note l'OFS. Cela quels que soient le type et la motivation des voyages considérés.

Balance positive

Au final, le solde de la balance touristique recule de 287 millions de francs sur un an. Il demeure néanmoins positif en 2014, à 295 millions. (ats)

Ton opinion