Genève: Les TPG se connectent peu à peu au Léman Express
Actualisé

GenèveLes TPG se connectent peu à peu au Léman Express

La régie publique genevoise va augmenter et modifier son offre, notamment en lignes de bus, pour relier les premières haltes en service du RER transfrontalier.

par
Léonard Boissonnas
Les connexions avec les haltes du Léman Express sont l'épine dorsale du nouvel horaire.

Les connexions avec les haltes du Léman Express sont l'épine dorsale du nouvel horaire.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Une sorte de «répétition générale» avant l'inauguration officielle du Léman Express en décembre 2019: c'est ainsi que le directeur général des Transports publics genevois (TPG), Denis Berdoz, a présenté jeudi les nouveautés qui seront mises en place avec le nouvel horaire, le 9 décembre.

Avec l'introduction à cette date de la cadence au quart d'heure sur la ligne Coppet-Lancy-Pont-Rouge, l'offre en bus va être augmentée et améliorée dans le secteur de la Rive droite et du Pays de Gex (Ain/F) pour connecter les lignes avec le RER. Le principe est d'accompagner les passagers des TPG aux haltes du Léman Express, a expliqué Denis Berdoz, un principe qui sera «généralisé l'année prochaine».

Rive droite

Sur la rive droite, les lignes V et Z vont ainsi voir leur parcours être modifié. Les usagers du V seront invités à prendre le train à la gare de Versoix, d'où ils accéderont au centre-ville. Les voyageurs du bus Z habitant à Genthod auront une correspondance avec le Léman Express à la halte de Genthod-Bellevue et ceux qui habitent à Versonnex ou à Collex-Bossy se rendront à la halte des Tuileries. Les bus V et Z ne se rendant plus au centre-ville, une nouvelle ligne, la 20, assurera la liaison entre Colovrex et la Place Neuve. Le bus 28 sera renforcé aux heures de pointe pour offrir des correspondances systématiques à la gare de Sécheron.

Dans le périmètre des Nations, la ligne 22 sera modifiée pour desservir le Petit-Saconnex et le nouveau centre du Fonds mondial. Toutefois, cette ligne sera déviée durant tout 2019 entre les Franchises et Sonnex, en raison des importants travaux qui auront lieu dans le secteur.

Pays de Gex et zone industrielle

Dans le Pays de Gex, la ligne O, rebaptisée 64, terminera son parcours à la mairie de Ferney-Voltaire pour avoir une meilleure régularité. Le ligne Y, renumérotée 68, sera renforcée en semaine entre le Cern et Saint-Genis, où de nouveaux arrêts seront créés pour assurer la liaison avec les Hauts-de-Pouilly. La ligne F entre Genève et Gex verra sa cadence augmentée. La nouvelle ligne 66 assurera le parcours de Thoiry à Genève-Aéroport via Saint-Genis et Ferney.

Dans la zone industrielle du Bois-de-Bay et de Meyrin-Satigny, le bus 54 circulera aussi en fin de semaine pour desservir le camping du Bois-de-Bay et de Peney-Dessus. La ligne 57 sera renforcée aux heures de pointe et synchronisée avec la gare ZIMEYSA. La ligne 56 remplacera, elle, le Y entre l'Hôpital de la Tour et Genève-Aéroport.

«Plus qu'une évolution, une révolution»

Le nouvel horaire est «une étape qui préfigure l'essor du réseau l'année prochaine, s'est félicité Serge Dal Busco, conseiller d'Etat chargé des transports. Il y aura un saut qualitatif et quantitatif avec le Léman Express. Plus qu'une évolution, ce sera une révolution.»

Le magistrat rappelle que dès la mise en service intégrale du RER lémanique en décembre 2019, «80% des habitants et 86% des emplois seront situés à moins d'1,5 kilomètre d'une halte du Léman Express.»

Un réseau comme en 2014

Pour les TPG, 2018 a été une année particulière, a rappelé Denis Berdoz. En effet, la régie a augmenté à trois reprises une partie de son offre pour retrouver un volume de prestation quasi similaire à celle de 2014. A la suite de deux scrutins défavorables à une augmentation de tarifs, les TPG avaient dû réduire la voilure. En septembre 2017, le Grand Conseil genevois avait finalement voté une loi pour garantir le financement d'une offre comparable à celle d'il y a quatre ans.

Ton opinion