Actualisé 12.10.2008 à 20:22

Genève

Les TPG sont à l'étroit au Bachet

Le dépôt est trop exigu pour accueillir les 18 nouveaux trams en 2009. Les TPG pourraient créer une nouvelle halle pour le remisage.

de
Giancarlo Mariani

«La livraison de dix-huit tramways Cityrunner à partir de septembre 2009 nous oblige à réaménager notre dépôt du Bachet-de-Pesay», reconnaît Roland Bozon, directeur général des Transports publics (TPG). «Ce réaménagement est en partie lié au contrat signé avec l'Etat, qui nous oblige à augmenter notre offre d'ici à 2010. Les travaux sont devisés à 5 millions de francs», précise-t-il.

«Il s'agit essentiellement d'ouvrir des tranchées et de poser de nouveaux rails de remisage en sous-sol», détaille Pascal Vermot, responsable de communication. «Au dépôt, tout est en béton, il faudra donc ouvrir. Mais malgré les perturbations et les inconvénients, nous veillerons à ce qu'il n'y ait aucune incidence fâcheuse pour les clients», promet-il. Comment? «En exploitant davantage le dépôt de la Jonction. Il abrite d'ordinaire uniquement les trolleybus et les autobus», propose-t-il.

Bien stockés ou non, les véhicules supplémentaires rouvrent le débat sur la construction d'un nouveau dépôt pour le remisage. «Avec le CEVA, le terminal du Bachet-de-Pesay restera un centre stratégique», reprend Roland Bozon. «En revanche, le dépôt de la Jonction, à terme, n'a plus de raison d'être. Une étude est d'ailleurs en cours pour trouver un meilleur emplacement à l'horizon 2011-2014», révèle encore le patron des TPG.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!