Trafic de stupéfiants: Les trafiquants de cocaïne se faisaient passer pour un couple

Actualisé

Trafic de stupéfiantsLes trafiquants de cocaïne se faisaient passer pour un couple

Un faux couple accompagné d'un enfant en bas âge a été arrêté sur le parking d'un hôtel de Sausheim, près de Mulhouse (Haut-Rhin).

Il avait dans le coffre de sa voiture 67kg de cocaïne colombienne, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Leur arrestation a été réalisée dimanche, à l'issue d'une enquête d'un an menée par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy (Meurthe-et-Moselle) et par la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg (Bas-Rhin) et son antenne de Mulhouse (Haut-Rhin).

La cocaïne, pure à 98%, était conditionnée sous forme de paquets de 1kg placés dans deux grandes valises.

«La drogue a été convoyée par avion. L'homme, âgé de 50 ans, un Italien, est déjà connu en Italie pour des affaires de drogue et de trafic d'armes. La femme, âgée de 46 ans, est Suisse, inconnue de services judiciaires», ont indiqué le procureur de la République Raymond Morey et le directeur de la DIRPJ Eric Vouilleminot.

La «mule» qui avait apporté la drogue en Alsace a été arrêtée par l'office central de la répression du trafic de stupéfiants dans un aéroport parisien alors qu'elle s'apprêtait à prendre un vol pour Bogota; il s'agit d'un Vénézuélien de 47 ans.

Les policiers suisses ont interpellé le commanditaire présumé, un homme d'origine turque.

La cocaïne saisie, destinée au marché de l'Est de la France mais aussi à celui des zones frontalières d'Allemagne et de Suisse, a une valeur sur le marché illicite de deux à trois millions d'euros. Coupée, elle peut rapporter beaucoup plus.

Déjà le 31 juillet dernier, les mêmes enquêteurs avaient arrêté à Saint-Louis (Haut-Rhin) un couple de résidents suisses, accompagné de trois enfants. Ils avaient alors saisi 34kg de cocaïne, provenant sans doute de la même filière très cloisonnée.

En tout, ces mêmes policiers ont saisi en un an 129kg de cocaïne colombienne. L'enquête se poursuit pour remonter totalement ce réseau jusqu'en Colombie. (ap)

Ton opinion