Berne: Les trains de Bombardier n’aiment pas le froid
Publié

BerneLes trains de Bombardier n’aiment pas le froid

Les nouvelles compositions des CFF ont du mal à fonctionner lorsque les températures sont basses.

par
jbm
Ces compositions sont à la peine avec la neige et la glace.

Ces compositions sont à la peine avec la neige et la glace.

Bombardier

Tous les 5746 kilomètres, les nouveaux trains à deux étages du constructeur Bombardier ont connu une panne en janvier rapporte la «Schweiz am Wochenende». C’est bien plus souvent que ce qui est tolérable selon les prescriptions des CFF. Une panne est admissible tous les 8000 kilomètres en service régulier selon la valeur MDBI pour «Mean Distance Between Incident».

Depuis juillet 2020, ces rames circulent également entre Genève et Saint-Gall. En juillet, le MDBI était de 8754 kilomètres. C’est moins que les IC2000 (9000 kilomètres) ou l’ensemble du matériel roulant (11’000 kilomètres). Puis, en automne et au début de l’hiver, la valeur est restée au-dessus de la limite de 8000 kilomètres pour s’effondrer en janvier. Un porte-parole des CFF explique: «Avec une quantité de neige et de glace hors normes, nos trains ont eu de la peine, surtout en janvier 2021.»

Problème avec la neige et la glace

Sur certains trains FV-Dosto, la neige accumulée sur le toit ainsi que les lignes de contact gelées ont endommagé les pantographes. Par ailleurs, les basses températures ont provoqué le déchargement rapide des batteries. L’entreprise Alstom, qui a repris l’activité ferroviaire de Bombardier a pris des mesures et a réussi à améliorer la fiabilité des trains. Résultat: en février, le MDBI a atteint le chiffre record de 9856 kilomètres.

Aujourd’hui, les CFF utilisent 42 des 62 trains commandés. Selon le fabriquant, un nouveau logiciel a permis de réduire considérablement les vibrations qui ont souvent fait l’objet de critiques. Depuis peu, ces nouvelles compositions assurent également des liaisons avec le Tessin, entre Bâle et Lugano. Pour l’instant elles sont utilisées en cas d’affluence et, ce printemps, elles devraient être introduites dans le service régulier.

Ton opinion