Panne ferroviaire: Les trains sont restés figés au Tessin
Actualisé

Panne ferroviaireLes trains sont restés figés au Tessin

Une panne de courant a paralysé mardi après-midi le trafic ferroviaire au Tessin durant une heure. La situation s'est progressivement normalisée dès 13h30.

Le dérangement a provoqué de gros retards au Tessin ainsi que pour les trains de et vers le Sud des Alpes.

»La coupure de courant dont nous ne connaissons pas encore les causes a provoqué l'arrêt de quatre trains grandes lignes», a expliqué mardi à l'ATS Alessandro Malfanti, porte-parole des CFF à Bellinzone. Deux des convois ont été évacués par les trains de sauvetage d'Airolo et de Bellinzone.

Le nombre des voyageurs transférés à bord d'autobus n'a pas été précisé. Quatorze bus ont été mis en circulation au départ de Göschenen en direction de Bellinzone.

Des assistants à la clientèle étaient présents sur les quais des gares de Göschenen et de Bellinzone, a indiqué le service de presse des CFF dans un communiqué. Un numéro gratuit a en outre été mis en place dès 13h30 pour renseigner les voyageurs.

Lignes épargnées

Pendant toute la durée de la panne, les trains régionaux TILO (Tessin-Lombardie) sont restés à l'arrêt dans les gares. A Lugano, un seul train attendait de repartir et la situation était calme, a constaté une journaliste de l'ATS sur place. La ligne locale Lugano- Ponte-Tresa et celle du funiculaire du Monte Generoso ont été épargnées.

Jusqu'au rétablissement du courant, les convois se dirigeant vers le Tessin ont dû faire marche arrière à Göschenen. Les voyageurs au départ de Zurich, Bâle et Lucerne ont utilisé la ligne du Simplon.

»Des travaux d'entretien ont lieu mardi sur la ligne de transport des CFF qui traverse le Gothard. Le parcours tessinois est donc momentanément alimenté par la centrale hydraulique du lac Ritom», a souligné le porte-parole des CFF Jean-Louis Scherz.

Pour des raisons encore inconnues, de fortes fluctuations de fréquences sont survenues vers 12h30, déclenchant l'interruption de courant, ont précisé les CFF. Mardi après-midi, l'ex-régie n'était pas encore en mesure d'évaluer les dommages financiers causés par la panne.

Black-out évité

Contrairement au 22 juin 2005 lors du black-out qui avait touché tout le pays, le réseau tessinois a été cette fois-ci complètement isolé. Une réaction en chaîne comme il y a quatre ans lorsque la panne s'était propagée au nord des Alpes n'était pas possible.

Dans un communiqué, les CFF ont présenté leurs excuses pour les désagréments rencontrés. Ils invitent les voyageurs concernés à se mettre en contact avec le service clientèle.

(ats)

Ton opinion