Bilan : Les Transports publics genevois dans le rouge
Actualisé

Bilan Les Transports publics genevois dans le rouge

Les TPG ont accusé une perte de 7,6 millions de francs pour l'exercice 2016.

La baisse du prix du billet votée par le peuple expliquerait ces mauvais résultats.

La baisse du prix du billet votée par le peuple expliquerait ces mauvais résultats.

Keystone/Martial Trezzini

Le résultat 2016 des Transports publics genevois (TPG) présente une perte de 7,6 millions de francs, alors qu'elle était estimée à 11 millions sur le budget. Pour le Conseil d'Etat, l'équilibre financier sera difficile à atteindre avec le niveau de tarification actuelle.

Les Genevois voteront le 21 mai pour la troisième fois en quatre ans sur les tarifs des TPG. Un referendum a été lancé par Ensemble à Gauche, le PS et le MCG contre la hausse adoptée par le Grand Conseil, sur proposition du gouvernement. Une baisse des tarifs avait été votée en 2014.

L'offre de transports a diminué de 2,9% en 2016, par rapport à l'année précédente, a indiqué mercredi le Conseil d'Etat, qui a adopté deux projets de lois approuvant les états financiers et le rapport de gestion des TPG pour l'exercice 2016. Sur la même période, la fréquentation a progressé d'environ 2%. L'introduction d'une heure creuse sur les lignes de tram a permis de faire des économies.

Faute d'arrivée massive de nouveaux usagers attirés par les tarifs plus avantageux, le manque à gagner sur les revenus d'Unireso s'est confirmé en 2016. A 128,3 millions de francs, le revenu provenant de la communauté tarifaire l'an dernier est inférieur de 8,1 millions de celui de 2014, précise le gouvernement. (ats)

Ton opinion