genève: Les travaux du tramway pénalisent les commerces
Actualisé

genèveLes travaux du tramway pénalisent les commerces

Le chantier du tram fait perdre
des milliers de clients à Manor et aux magasins voisins. Qui pourraient être indemnisés.

par
Didier Tischler

«Un magasin comme Manor perd environ 2000 clients par jour depuis que les travaux du tram Cornavin-Onex-Bernex ont commencé», affirme sans détour Fabienne Gautier, députée libérale et présidente de la Fédération du commerce genevois. «Notre perte est en fait d'environ 1500 clients par jour, corrige, fataliste, Laurent Baldacci, responsable marketing de l'enseigne. Ce sera difficile à compenser, mais c'est la situation qui le veut.»

Depuis janvier, grands et petits commerçants autour de l'ancienne Placette ne sont pas mieux lotis. «Je pense faire environ 15% de chiffre d'affaires de moins que l'an dernier à la même époque. Mon magasin est devenu difficilement accessible», explique l'un d'entre eux. «Le Département des constructions nous a promis que les travaux sur cette partie du tracé seraient terminés avant les fêtes de fin d'année, ajoute Fabienne Gautier. Mark Muller, conseiller d'Etat en charge du Département des constructions, s'est engagé à booster toutes les entreprises concernées.»

«En juin, nous avons expliqué que les travaux seraient finis avant la période commerciale de Noël», confirme Laurent Forestier, secrétaire général du DCTI. D'ici là, compte tenu des pertes, les commerçants peuvent demander un dédommagement en rapport avec leur baisse de chiffre d'affaires. «Nous avons reçu des demandes, atteste Pierre-Alain Girard, en charge du dossier. Celles-ci sont étudiées au cas par cas et se basent sur des principes de droit civil.» Cette indemnisation est toutefois exceptionnelle. «Parce que c'est un gros chantier», rappelle le fonctionnaire.

Ton opinion