Actualisé 27.07.2015 à 14:25

Etude

Les «très intelligents» usent moins de ressources

Les personnes nettement plus intelligentes que la moyenne utilisent moins leur cerveau pour résoudre un problème moyennement difficile que celles qui sont légèrement plus intelligentes que la moyenne.

On savait déjà qu'un individu intelligent doit moins activer sa cervelle qu'une personne moins intelligente pour trouver la solution à une épreuve connue des deux. Mais la science ne l'avait jusqu'ici constaté qu'en comparant des sujets présentant entre eux de grandes différences d'intelligence.

Les scientifiques dirigés par Elsbeth Stern, professeure en recherche pour l'apprentissage et l'enseignement empirique à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), ont pour la première fois examiné des individus possédant une intelligence supérieure à la moyenne. Des tests de QI classiques ont été soumis à 80 étudiants volontaires issus de hautes écoles, écrit lundi l'EPFZ.

Mesures de l'activité cérébrale

A noter qu'autant les personnes intelligentes que les très intelligentes n'ont rencontré aucune difficulté devant des problèmes simples, qu'ils ont résolus haut la main. Même constat face aux épreuves très compliquées, qui ont sollicité les deux groupes de participants de façon égale, soulignent les chercheurs, dont les résultats ont été publiés dans la revue Intelligence.

Les scientifiques ont procédé à des mesures de l'activité cérébrale pour arriver à leurs conclusions. Une méthode toutefois insuffisante pour évaluer l'intelligence d'une personne: pour ce faire, un test classique est nécessaire. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!