Football - Super League: Les trois points avant la passion
Actualisé

Football - Super LeagueLes trois points avant la passion

Le derby romand entre Neuchâtel Xamax et Sion clôturera, dimanche,
la première moitié de la saison de Super League. La parole aux entraîneurs.

Bernard Challandes et Didier Ollé-Nicolle.

Bernard Challandes et Didier Ollé-Nicolle.

Comment abordez-vous cette rencontre?

Bernard Challandes, Sion. Comme tous les autres matches. Avec sérieux. Avec nos armes et avec nos problèmes.

Didier Ollé-Nicole, Xamax. Avec beaucoup de motivation et d'envie. On avait bien commencé notre aventure commune à Sion (n.d.l.r.: succès 1-0 à Tourbillon pour le 2e match d'Ollé-Nicolle à la barre). On souhaite bien terminer l'année face à ce même adversaire.

Que craignez-vous le plus chez votre adversaire?

BC Xamax a fait preuve de solidité défensive et d'effica­cité offensive contre Saint-Gall samedi dernier. Il a démontré sa capacité de faire le jeu contre Bâle. C'est une ­équipe complète dont on devra se m­éfier. On jouera à notre façon en essayant d'imposer notre style, puisqu'on ne sait pas t­ellement fermer le jeu.

DON Tout et rien! Les joueurs valaisans sont solides, expérimentés et athlétiques. A grand renfort de vidéos, mes hommes seront appelés à tout savoir sur Sion, mais, comme d'habitude, nous nous concentrons d'abord sur nous, notre jeu et nos valeurs.

Lundi, la moitié de la saison aura été consommée. Quel bilan tirez-vous de cette première partie?

BC Notre bilan est insuffisant sur le plan comptable. Des points qu'on aurait dû prendre nous ont échappé. Si on gagne dimanche, on sera à 27 points. Il nous en manquera donc environ trois par rapport à un objectif raisonnable.

DON Après 8 matches Xamax avait engrangé 4 points. Psychologiquement, il a fallu reconstruire le groupe. J'ai beaucoup travaillé pour souder l'équipe. Dernièrement, on a perdu des points qui nous étaient accessibles contre Bellinzone et contre Bâle. Sans cela, nous aurions le meilleur bilan comptable sur les 9 derniers matches. C'est positif.

Xamax - Sion est le seul derby romand de la saison. Cela représente-t-il quelque chose de spécial pour vous?

BC J'ai le sentiment qu'au niveau de l'équipe, cela ne représente rien de particulier. Ça n'a pas la saveur d'un LS -  Servette ou d'un Servette - Sion. On a perdu ce feu supplémentaire. C'est dommage, il faudrait le raviver! A Zurich, un GC - FCZ, c'est encore quelque chose pour tous les joueurs.

DON Je ne suis pas encore suffisamment impliqué dans l'histoire du foot romand pour que cela représente quelque chose pour moi. Je souhaite contribuer à la reconstruction du club, écrire une nouvelle histoire à Neuchâtel. J'aimerais donner du plaisir au président, mettre sur pied une vraie équipe, développer un label sportif «Xamax».

Ton opinion