Champions League: Les trois points, sinon rien
Actualisé

Champions LeagueLes trois points, sinon rien

Bâle est sous pression. Le FCB doit battre le Steaua Bucarest, ce soir, s'il entend continuer son parcours en Ligue des champions.

par
Robin Carrel
Bâle
L'entraîneur rhénan, Murat Yakin, a la pression. Un mauvais résultat ce soir serait mal vu par son club.

L'entraîneur rhénan, Murat Yakin, a la pression. Un mauvais résultat ce soir serait mal vu par son club.

Le club rhénan a habitué ses fans au caviar. Ses exploits continentaux sont nombreux – 8es de finale de C1 en 2011 et demi-finale d'Europa League la saison dernière, pour citer les plus récents. Et un printemps sans le sel qu'amènent les voyages aux quatre coins de l'Europe paraîtrait fade.

Après un début de saison globalement bien maîtrisé (11 victoires dans les 18 premiers matches, toutes compétitions confondues), la troupe de Murat Yakin vient de concéder 3 nuls lors des 3 dernières parties, le dernier ayant été arraché dans les arrêts de jeu à Aarau (2-2). Elle se doit donc de réagir dès ce soir. «La pression, c'est une bonne chose. On en a besoin», a indiqué le coach bâlois, dont les méthodes ne convainquent pas tout le monde. «Tout ce qui m'intéresse, c'est le match. Le reste n'est pas entre mes mains», a-t-il ajouté, en évoquant une éventuelle prolongation de son contrat.

Une victoire contre les champions de Roumanie et le rêve serait permis. La 3e place – synonyme de 16es de finale d'Europa League – serait quasi assurée. «Ce sera un match ouvert, a prévenu le coach du FCB. Il y a des choses à corriger­ au vu du match aller, où nous avions été bons pendant 60 minutes. Notre ambition est de continuer en Champions League. C'est pour ça que les trois points doivent rester ici.»

Après l'aller (1-1), tout autre résultat qu'une victoire serait vécu comme un affront au Parc Saint-Jacques. C'est ça aussi, la rançon des succès passés.

Valentin Stocker: «On veut que ça dure»

– Faudra-t-il impérativement gagner ce soir pour rester en lice dans ce groupe?

– On verra... Même si on gagne, des matches importants nous attendront ensuite, que ce soit contre Schalke 04 ou Chelsea. Mais si nous l’emportons face au Steaua, nous nous relancerons pour la qualification.

– Quelle sera la clé de la rencontre de ce soir?

– Dur à dire! Bucarest est une belle équipe, même si je pense que nous aurions pu nous imposer là-bas, il y a deux semaines. On n’a pas oublié le but encaissé en fin de match... Nous l’avons juste mis de côté (rires). L’important sera de concrétiser enfin nos occasions et de montrer que c’est nous, la meilleure équipe. Nous voulons gagner tous les matches que nous jouons.

– Vous pensez seulement à la Champions League ou aussi, un peu, à l’Europa League?

– On est focalisés sur la Champions League, naturellement. Pour chacun d’entre nous, c’est un rêve de la jouer. D’autant plus que certains la découvrent cette saison. C’est un sentiment incroyable que de se mesurer aux meilleurs footballeurs du continent, et on veut que ça dure.

Ton opinion