VANDERHALL EDISON - Les trois-roues offrent un énorme plaisir de conduire
Vanderhall
Publié

VANDERHALL EDISONLes trois-roues offrent un énorme plaisir de conduire

Les trois-roues de Vanderhall font sensation depuis un certain temps sur Internet. Désormais, ces roadsters radicaux sont également disponibles en Suisse.

par
Dave Shneider

Pour prendre du plaisir en conduisant, il faut un moteur, quatre roues et un volant, à moins que tout cela ne soit que foutaise. C’est en tous cas ce que s’est dit l’Américain Steve Hall, le fondateur de la société Vanderhall Motor Works à Provo, dans l’Utah. Sa spécialité: les véhicules trois-roues bas de caisse et ultralégers. Ces roadsters très radicaux n’ont qu’une seule roue à l’arrière, ce qui réduit leur poids et procure une expérience de conduite unique. Sans compter qu’ils attirent des milliers de regards ébahis dans la rue, car ces véhicules pour le moins atypiques ne manquent pas de se faire remarquer en tous lieux.

Ces trois-roues en vogue sont désormais également disponibles en Suisse. Friedli Fahrzeuge AG, qui compte déjà dans son stock les Can-Am à trois roues et d’autres véhicules ludiques pour une conduite sur route, hors des sentiers battus, sur neige et sur l’eau, est l’importateur officiel pour la Suisse et le Lichtenstein. Un grand showroom est actuellement en cours de construction à Wohlenschwil (AG), où les amateurs pourront se plonger dans l’univers de la marque Vanderhall.

Avec ou sans toit

Trois séries de modèles sont actuellement proposées: en entrée de gamme, la Venice, disponible à partir de 39'900 francs; équipée d’un moteur essence GM 1,5 litre et de chics échappements latéraux, elle ne dispose cependant ni de portes, ni de toit. Pour un peu plus de protection face aux éléments, il est possible de commander un pare-brise un peu plus haut en option. La Carmel, qui offre plus de confort, repose sur la même base technique. Disponible à partir de 51'900 francs, elle offre des portes à charnière arrière, un pare-brise plus haut et un élégant toit, qui se monte en un tour de main. Les deux modèles sont disponibles dans quatre variantes d’équipements qui, selon les goûts, comprennent des caractéristiques telles que des freins Brembo, des sièges chauffants, un système audio Bluetooth ou encore un régulateur de vitesse.

La Venice est le modèle d’entrée de gamme dans l’univers de Vanderhall, sans portes, mais avec d’élégants échappements latéraux et un levier de vitesses en option.

La Venice est le modèle d’entrée de gamme dans l’univers de Vanderhall, sans portes, mais avec d’élégants échappements latéraux et un levier de vitesses en option.

Vanderhall
La Carmel, qui apporte plus de confort, dispose de portes à charnières arrière, d’un habitacle légèrement plus spacieux et d’un toit, qui se monte en un tour de main.

La Carmel, qui apporte plus de confort, dispose de portes à charnières arrière, d’un habitacle légèrement plus spacieux et d’un toit, qui se monte en un tour de main.

Vanderhall
La Carmel devrait être appréciée en Suisse, car elle permet de faire une sortie, même lorsque les prévisions météorologiques sont incertaines.

La Carmel devrait être appréciée en Suisse, car elle permet de faire une sortie, même lorsque les prévisions météorologiques sont incertaines.

Vanderhall

À 100 km/h en 4,4 secondes

Si tout cela est un peu trop vieillot à votre goût, vous devriez jeter un coup d’œil à l’Edison, entièrement électrique et disponible à partir de 52’900 francs. Deux moteurs électriques d’une puissance de 52 kW chacun propulsent le tricycle motorisé léger à 100 km/h en 4,4 secondes, accompagné d’un vrombissement futuriste. Vu que la Vanderhall est à raz le sol et qu’on se retrouve presque assis sur la route, l’accélération et la vitesse sont encore plus impressionnantes. La direction assistée électrique est étonnamment souple, mais précise et le confort de suspension est excellent, de sorte à donner le sourire à la fois lors d’une conduite sportive dans les virages et lors de ballades plus pépères. La batterie, d’une capacité de 28,8 kWh, est censée fournir une autonomie de 350 kilomètres, ce qui, dans la réalité, sera bien entendu nettement inférieur. Mais pour une sortie plaisir, cela suffit amplement.

Un 4x4 électrique arrive en 2021

Mais Vanderhall ne compte pas s’en tenir à l’Edison et le deuxième modèle électrique est déjà dans les tuyaux. Le Navarro est un 4x4 quatre places à quatre roues et quatre moteurs électriques commandés individuellement, d’une puissance combinée de plus de 300 ch avec un couple de plus de 670 Nm. Le Navarro devrait être disponible l’année prochaine. Les prix demeurent pour l’heure inconnus. Vous trouverez des informations relatives aux différents modèles et sur leurs revendeurs en Suisse sur le site de Vanderhall en Suisse.

Ton opinion