Actualisé 29.01.2011 à 20:48

Egypte

Les troubles privent Gaza de carburant

Les habitants de la bande de Gaza redoutent une pénurie de carburant, importé clandestinement d'Egypte par des tunnels creusés sous la frontière.

Les habitants de la bande de Gaza formaient samedi de longues files devant les pompes à essence.

Les habitants de la bande de Gaza formaient samedi de longues files devant les pompes à essence.

Les exploitants des tunnels clandestins expliquent que les livraisons de carburant et d'autres produits de contrebande se sont effondrées et avaient atteint samedi leur niveau le plus bas avec l'intensification des affrontements entre habitants du Nord-Sinaï et forces de sécurité égyptiennes.

Redoutant que les oléoducs de fortune installés dans les tunnels se tarissent bientôt complètement, les automobilistes de Gaza faisaient le plein et remplissaient des jerricanes.

Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a tenté de calmer les esprits en publiant un communiqué affirmant qu'il n'y avait aucune pénurie d'aucune sorte dans le territoire, mais cela n'a pas dissuadé les automobilistes de faire le plein.

Poste frontière fermé dimanche

L'écho de tirs et d'explosions côté égyptien de la frontière parvenait jusqu'à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où les forces de sécurité du Hamas ont été placées en état d'alerte pour prévenir de possibles intrusions à la frontière.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur du Hamas a déclaré que la frontière était «sûre» et qu'il n'y avait «aucune violation». Le Hamas a fait savoir par la suite que l'Egypte l'avait informé que le poste frontière de Rafah serait fermé dimanche, peut-être pour plusieurs jours.

En raison de raids répétés de l'aviation israélienne et d'un renforcement des mesures de sécurité par les autorités égyptiennes il ne reste que quelques dizaines de tunnels à la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza. Il y a trois ans, des centaines de tunnels étaient utilisés pour faire parvenir des munitions aux activistes palestiniens.

Israël a renforcé son blocus terrestre, aérien et maritime de la bande de Gaza après l'enlèvement du soldat israélien Gilad Shalit lors d'une incursion d'activistes palestiniens en territoire israélien.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!