Irak: Les troupes britanniques commencent leur retrait

Actualisé

IrakLes troupes britanniques commencent leur retrait

Le drapeau du régiment des Royal Marines de l'armée britannique a été baissé mardi à Bassorah, au sud de l'Irak, lors d'une cérémonie officielle marquant le début du retrait des troupes britanniques d'Irak.

Départ qui intervient six ans après l'invasion de mars 2003.

La cérémonie s'est déroulée à l'aéroport de Bassorah, où 4100 soldats britanniques sont toujours déployés. Le drapeau de la division sud-est de la Force multinationale, aux couleurs des Marines Royales de Sa Majesté, a été baissé, en présence des officiers britanniques, irakiens et américains.

Le commandant en chef de la Force multinationale en Irak, le général Ray Odierno, était présent. C'est le drapeau de la 10e division de montagne de l'armée américaine qui flotte désormais au- dessus de la base de Bassorah, les Américains prenant le relais jusqu'à leur retrait définitif d'Irak fin 2011.

«C'est le début du désengagement des forces de la Coalition dont la Grande-Bretagne était partie intégrante», avait déclaré un officier britannique avant la cérémonie. «Même si c'est le début du retrait, il y a encore du travail et nous continuerons à travailler jusqu'au départ du dernier soldat britannique», avait-il ajouté.

La Grande-Bretagne, alors dirigée par le premier ministre Tony Blair, avait été un allié clef de l'Amérique de George W. Bush lors de l'invasion de l'Irak en mars 2003 par les troupes de la Coalition.

Avec 46'000 soldats en mars et avril 2003, au plus fort de son effort de guerre, le contingent britannique était le deuxième plus important après celui des Etats-Unis. Depuis l'invasion, 179 soldats britanniques sont morts en Irak.

(ats)

Ton opinion