Astronomie: Les trous noirs se seraient formés avant les galaxies
Actualisé

AstronomieLes trous noirs se seraient formés avant les galaxies

Les trous noirs, qui se trouvent au centre de toutes les galaxies, semblent être apparus en premier au début de la formation de l'Univers.

«Les indices confortant cette hypothèse s'accumulent», selon des travaux présentés mercredi aux Etats-Unis.

Des études antérieures des galaxies et de leur trou noir en leur milieu, situées dans notre voisinage cosmique, ont révélé une relation étonnante entre les masses des trous noirs et celles des étoiles et gaz de la galaxie gravitant autour.

La masse des trous noirs au coeur des galaxies est environ un millième de celle des étoiles, poussière et gaz de ces galaxies, ont calculé ces scientifiques. «Ce ratio constant indique que le trou noir et le reste de la galaxie agissent sur leur développement respectif», a relevé mercredi Dominik Riechers de l'Institut de technologie de Californie, un des co-auteurs de ces travaux.

Première enfance de l'univers

«La grande question est de savoir si le trou noir et la galaxie tournant autour s'accroissent ensemble, maintenant le ratio constant tout au long de ce processus, ou si l'un ou l'autre a connu à un moment donné un développement plus important», a-t-il ajouté à la conférence de l'American Astronomical Society à Long Beach en Californie.

Ces dernières années, grâce a des télescopes particulièrement sensibles, les astronomes ont pu remonter dans le temps jusqu'à la première enfance de l'Univers. Ils ont pu ainsi observer l'aube des premières galaxies, durant le premier milliard d'années après le Big Bang», explique Fabian Walter de l'Institut Max-Planck de Radioastronomie (MPIfR) en Allemagne.

Masse pas constante

«Nos mesures indiquent que ce ratio entre les masses des galaxies et celles de leurs trous noirs n'était pas constant dans la jeunesse de l'Univers. La masse des trous noirs était alors beaucoup plus grande ce qui signifie qu'ils ont commencé à se former avant les galaxies», poursuit-il.

Il faut maintenant déterminer comment les amas galactiques et leurs trous noirs respectifs inter-agissent sur leur développement au cours du temps, note Dominik Riechers.

(ats)

Ton opinion