Actualisé 20.04.2006 à 19:48

Les universités et les EPF ont coûté 5,5 milliards en 2004

Les dix universités et les deux écoles polytechniques fédérales ont coûté au total 5,425 milliards de francs en 2004.

Responsable d'un peu plus d'un quart des frais, la formation de base est nettement devancée par la recherche, qui absorbe 53% des coûts.

Des rééquilibrages devront être faits, car «la variété des coûts dans le paysage des hautes écoles est trop grande», a déclaré Charles Kleiber, vice-président de la Conférence universitaire suisse (CUS) et secrétaire d'Etat à l'éducation et à la recherche. «Cela ne veut pas dire que certaines formations sont trop chères, mais les chiffres doivent lancer la di-scussion dans chaque univer-sité et permettre des choix conscients», a-t-il précisé. Il y a notamment déséquilibre entre les sciences exactes, naturelles et techniques (2,576 milliards) et les sciences humaines et sociales (1,503 milliard), qui comptent pourtant plus du double d'étudiants.

Le coût de l'étudiant varie de 111 500 fr. pour la formation de base en agriculture et en sylviculture à 12 500 fr. pour le droit. Les sciences naturelles, les sciences exactes et le génie mécanique et électrique dépassent les 60 000 fr. Sous la barre des 20 000 fr. on trouve les sciences sociales, les sciences économiques ainsi que les sciences historiques et culturelles.

Un étudiant sur quatre travaillait à côté de ses études fin 2005, a par ailleurs indiqué hier l'Office fédéral de la statistique. Ce travail auxiliaire contribue pour 40% dans les ressources totales des étudiants.

(ert/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!