Actualisé 02.06.2013 à 12:23

Menace terroristeLes USA fragilisés après Boston selon Al-Qaïda

Un chef d'Al-Qaïda au Yémen a prévenu les Américains que l'attentat de Boston avait révélé le fragilité de leur sécurité et a exhorté les musulmans US à «défendre» leur religion.

La fabrication de bombes comme celles utilisées dans l'attentat de Boston en avril «est devenue à portée de main de tous», a insisté Qassem al-Rimi, chef militaire d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), dans ce message adressé au peuple américain.

«Les événements de Boston (...) et les lettres empoisonnées (envoyées à la Maison Blanche) -quels que soient ceux qui en sont responsables- indiquent que le contrôle de votre sécurité a été brisé et que les opérations (aux Etats-Unis) ont pris une tournure incontrôlable», a-t-il assuré.

«Chaque jour, vous serez frappés là où vous vous attendiez le moins et vos dirigeants n'y pourront rien faire», a menacé Qassem al-Rimi, dont le groupe est considéré par Washington comme la branche d'Al-Qaïda la plus dangereuse.

«Goûtez, comme d'autres, à l'amertume de la guerre, de la mort, des destructions et de l'insécurité», a-t-il poursuivi, affirmant que la mort du fondateur d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, et celle de l'imam radical Anwar Al-Aulaqi, tués en 2011, n'avaient pas mis fin aux opérations d'Al-Qaïda.

«Avez-vous anéanti les groupes jihadistes qui, grâce à Dieu, se sont multipliés partout après avoir été limités à l'Afghanistan ? Aujourd'hui, ils sont tout près de vous, sinon chez vous», a-t-il encore dit.

Le chef militaire d'Aqpa a aussi appelé les musulmans vivant aux Etats-Unis «à poursuivre sur cette voie, et à être fermes dans la défense de (leur) religion». (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!