Actualisé 30.06.2008 à 15:47

Les USA ne permettront pas à l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz

Les Etats-Unis ne permettront pas à l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz, par où transite environ 40% du pétrole mondial, a affirmé lundi le commandant de la Ve flotte américaine, le vice-amiral Kevin Cosgriff.

"Ils (les Iraniens) ne le fermeront pas (...) Ils ne seront pas autorisés à le fermer", a déclaré le vice-amiral Cosgriff lors d'une conférence de presse à Manama, la capitale du royaume de Bahreïn, siège de la Ve flotte, en parlant du détroit d'Ormuz, une voie d'eau stratégique qui sépare l'Iran au nord du sultanat d'Oman au sud.Il était interrogé sur des déclarations du chef des Gardiens de la révolution iraniens, le général Mohammad Ali Jafari, qui a récemment laissé entendre que la République islamique pourrait fermer le détroit d'Ormuz en représailles à une attaque contre ses installations nucléaires."Lorsqu'un pays est attaqué, il est naturel qu'il ait recours à toutes ses capacités contre l'ennemi, et notre contrôle du Golfe persique et du détroit d'Ormuz (en) fait clairement partie", a déclaré le général Jafari, cité samedi par le quotidien conservateur Jam-e Jam."S'il y a un conflit", il sera "certainement élargi au pétrole, ce qui signifiera une hausse sensible de son prix (...). Cela dissuadera nos ennemis d'agir contre l'Iran", avait ajouté le responsable militaire iranien, en lançant une mise en garde à Israël qui, avait-il menacé, se trouvait "à portée des missiles de la République islamique"."Les dernières déclarations iraniennes ne sont pas utiles. Il y a un seul pays qui menace de fermer le détroit d'Ormuz. Bien sûr, la communauté internationale n'acceptera pas cela et elle oeuvrera pour protéger la sécurité de la navigation" dans le Golfe, a commenté le commandant de la Ve flotte, qui rencontrait la presse à la fin de sa mission dans la région.L'armée israélienne a effectué début juin des manoeuvres en Méditerranée orientale avec la Grèce. Le quotidien New York Times, citant des responsables américains, a affirmé qu'elles semblaient destinées à préparer l'armée à une éventuelle attaque contre les installations nucléaires iraniennes."Personnellement, je ne pense pas qu'il y ait une intention de guerre et ce que nous faisons, c'est protéger la navigation dans la région et assurer la stabilité de nos alliés", a affirmé le vice-amiral Cosgriff.En outre, a-t-il ajouté, "je ne vois aucune raison pour qu'Israël attaque l'Iran dans le court terme".L'Iran et l'Occident s'opposent sur le programme nucléaire de la République islamique. Les Etats-Unis et Israël, entre autres, accusent Téhéran de chercher à acquérir l'arme nucléaire sous couvert de programme civil, ce que ce dernier réfute.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!