Actualisé 15.06.2011 à 21:16

Super LeagueLes vainqueurs de la Coupe au travail

Le calendrier ne laisse que peu de répit: les joueurs du FC Sion ont repris l'entraînement. L'Espagnol Gabri devrait bientôt signer à Tourbillon.

de
Maxime Meyer/Riddes

La préparation du club valaisan a été lancée sur la pelouse synthétique de Riddes. Hier, sur le coup de 9 h 30, 23 joueurs ont commencé leur séance par un footing. Il n'a duré que quelques minutes pour Die, malade. Vanins, Vanczak, Sio et Meïté, engagés avec leur équipe nationale, manquaient à l'appel. «C'était une prise de contact. Nous n'avons pas trop eu le temps de parler après la finale de Coupe», explique le coach, Laurent Roussey, qui apprend encore à connaître ses nouvelles recrues, dont Billy Ketkeophomphone, arrivé en Valais lundi.

La reprise du championnat est fixée à la mi-juillet, mais l'entraîneur valaisan ne se formalise pas des spécificités du calendrier suisse. «Les vacances ont été courtes. Cela n'est pas gênant pour moi. Pour les joueurs, en revanche, c'est plus embêtant, tant physiquement que psychologiquement.»

Après une semaine d'évaluations et d'entraînements, les joueurs valaisans vont prendre, dimanche, la route du val d'Aoste pour un camp de sept jours. S'agissant du recrutement, le coach français confirme qu'il pourrait encore y avoir des mouvements. «Nous sommes ouverts à tout. Comme on a de l'ambition, si on trouve le joueur adéquat, on l'engage.» L'arrivée de Gabri, ancien joueur de Barcelone, semble quasi certaine. Le directeur sportif, Frédéric Chassot, a confirmé les tractations, qui devraient se conclure prochainement.

Sion - PSG en amical

Le FC Sion disputera sa première rencontre amicale de la saison ce samedi à Villeneuve face au Lausanne-Sport (18h). D'autres matches de préparation suivront, dont un contre le Paris St-Germain le 9 juillet à Mouret.

Mohamed Traoré, nouvel attaquant de Sion

Comme mon ancien club (n.d.l.r.: le Club Africain de Tunis) ne voulait pas me laisser partir, j’ai dû patienter et cela fait un peu de temps que je n’ai plus joué. Pourquoi avoir choisi Sion? Toulouse et Stuttgart m’avaient fait des offres, mais m’asseoir sur le banc ne m’intéressait pas. Je veux jouer. Lors de ma visite à Sion, j’avais eu un bon contact avec les dirigeants. Il y a trois compétitions à disputer et on attend beaucoup des nouveaux joueurs. J’espère m’intégrer au plus vite.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!