Actualisé 15.05.2011 à 19:15

Super League

Les Valaisans ont égaré deux points

Le FC Sion a gardé sa 3e place en allant cueillir un nul sur la pelouse d'YB (1-1). Il aurait mérité mieux.

de
Jean-Philippe Pressl-Wenger, Berne

«Je ne vis qu'à travers la victoire. C'est pour ça que je me lève tous les matins», a martelé Laurent Roussey au terme de la partie. L'entraîneur sédunois a donc dû mourir un peu au coup de sifflet final. Surtout que Prijovic, son joker entré

à la 60e, n'a pas réussi à lui

offrir la décharge d'adrénaline qu'aurait constitué une deuxième­ réussite sédunoise à la 93e minute.

Le technicien français s'est attardé sur ce dernier raté en rappelant qu'être sur le banc en début de partie n'est pas une punition et que ses joueurs doivent le comprendre pour faire ensuite la différence. Prijovic aurait pu devenir l'homme du match puisque c'est lui qui a dévié le coup-franc d'Elmer pour l'égalisation de Sio (74e). L'international suisse junior s'est également retrouvé face à Wölfli, mais il lui a manqué la rage du finisseur pour loger le ballon au bon endroit.

Malgré les deux points égarés à Berne, Roussey a voulu garder en tête les points positifs: «Nous avons été menés et sommes revenus au score. En première mi-temps, nous avions la maîtrise technique et avons gérer le match comme prévu. Finalement, nous avons réussi à défendre notre troisième rang. On se rapproche doucement de la place européenne que nous convoitons.»

Fiche technique

Stade de Suisse: 23 372 spectateurs.

Arbitre: Wermelinger.

Buts: 56e Marco Schneuwly 1-0. 74e Sio 1-1.

Young Boys: Wölfli; Sutter, Nef, Affolter, Jemal; Degen (88e Tosetti), Thierry Doubai, Raimondi (76e Christian Schneuwly), Lulic; Marco Schneuwly (83e Spahiu), Bienvenu.

Sion: Vanins; Sauthier, Vanczak, Adailton (39e Elmer), Bühler; Ogararu, Zambrella (60e Prijovic), Serey Die, Dominguez (78e Rodrigo); Obradovic; Sio.

Avertissements: 13e Adailton. 34e Lulic. 45e Jemal. 73e Affolter. 80e Elmer. 90e Nef.

Sion récompensé

Dans une partie ronronnante, les occasions de but ont été rares. Il a fallu que Thierry Doubaï tente sa chance de loin pour que le jeu se débloque. Son tir flottant a surpris Vanins qui n’a pu que mettre les poings pour dégager dans l’axe. Marco Schneuwly traînait au bon endroit et a pu marquer (56e). Sion a ensuite poussé et a été récompensé à la 73e. Sio, qui s’était déjà vu annulé deux réussites pour hors-jeu n’a pas laissé le soin d’égaliser à quelqu’un d’autre. De volée et à bout portant, l’Ivoirien a fusillé Wölfli.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!