Actualisé 19.04.2007 à 23:48

Les Valaisans outsiders aux Mondiaux de la montagne

COURSE A PIED – Après Lenzerheide et Zermatt, et avant Sierre-Montana (2008), la station d'Ovronnaz accueillera le 23e Championnat du monde de la montagne.

Quatre Valaisans songent à se mettre en évidence, sur leur terre, le 15 septembre prochain: le champion d'Europe 2002, Alexis Gex-Fabry (Collombey-le-Grand), le vainqueur du dernier Sierre-Zinal, Tarcis Ançay (Ayer), Sébastien Epiney (Nendaz) et Georges Volery (le Martignerain d'Emmenbrücke). Individuellement, les trois premiers nommés feront partie des outsiders, alors qu'ils partiront, tous les quatre, avec de réels espoirs au niveau du classement par équipes.

«Nos chances de victoires sont très minces, face aux professionnels étrangers», raconte Alexis Gex-Fabry. «On a toutefois une belle carte à jouer si certains favoris devaient vivre une mauvaise journée.»

Le Chablaisien, de retour à la compétition après une opération à une épaule, se réjouit de se trouver sur la ligne de départ: «C'est vrai qu'après avoir fait le tour du monde afin d'y disputer huit Mondiaux, ça me réjouit de disputer deux championnats consécutivement en Valais. Le parcours d'Ovronnaz? Il devrait me convenir. J'aime les tracés pas trop rapides, qui cassent les jambes et demande de l'agilité.» La boucle de 4,2 km pour 236 m de dénivelé positif, tracée dans la forêt, avec départ et arrivée à 1375 m d'altitude, sera à parcourir à trois reprises par les coureurs de l'élite. Enfin, pour les courageux, une épreuve populaire aura lieu le lendemain, le 16 septembre.

David Cherix

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!