PIB suisse: Les Vaudois au dessus de la moyenne
Actualisé

PIB suisseLes Vaudois au dessus de la moyenne

Les perspectives économiques pour le canton de Vaud ont été légèrement revues à la baisse, mais elles restent supérieures aux prévisions nationales.

Le PIB vaudois devrait croître de 1,2% en 2012 et de 1,7% en 2013, contre 1% et 1,4% pour l'économie suisse.

Les prévisions de croissance ont été légèrement ajustées par rapport à celles publiées en juillet, de 1,4% à 1,2% pour 2012 et de 2% à 1,7% pour l'an prochain, relèvent jeudi les institutions publiant le PIB vaudois: le CREA, la BCV, l'Etat de Vaud et la CVCI. Le canton fait néanmoins preuve d'une «résistance réjouissante».

Vaud «ressent les effets de la perte de dynamique de l'économie mondiale, de la crise de la zone euro et de la force du franc. Ceux- ci sont toutefois compensés par la bonne tenue de l'économie intérieure et la résistance de certaines branches exportatrices», commente le communiqué.

La prudence reste de mise en raison des nombreux risques subsistant pour l'économie mondiale. L'ampleur et la durée de la récession dans la zone euro ou l'issue des élections et du débat budgétaire aux Etats-Unis, notamment, auront une influence sur la conjoncture globale.

Croissance intérieure

En ce qui concerne l'économie cantonale, les perspectives sont favorables pour la plupart des branches. Cette année, les activités tournées vers le marché domestique - construction, immobilier, services aux entreprises et services financiers - ont connu une croissance marquée (plus de 2%).

Dans le secteur secondaire, la bonne tenue des branches pharmaceutiques et horlogères permet aux activités industrielles de connaître une croissance marquée ou modérée (entre 0,5% et 2%). Les secteurs public et parapublic poursuivent sur la voie d'une croissance modérée.

Le commerce de gros et de détail est stable. Des vents contraires sont par contre perceptibles dans les transports et les télécommunications, l'hôtellerie-restauration et l'industrie alimentaire.

Année 2013 meilleure

Pour 2013, les prévisions sont similaires, voire légèrement meilleures. Les activités tournées vers le marché intérieur continueront à s'en tirer mieux que les domaines dépendant des ventes hors des frontières suisses. (ats)

Ton opinion