Actualisé 11.09.2008 à 21:08

Assurance maladie«Les Vaudois ont payé plus qu'ils n'ont coûté»

SantéSuisse a annoncé une hausse de 3,6% du coût de la santé dans le canton en 2007. Un ministre réfute.

Une nouvelle guerre des chiffres s'est ouverte entre le canton de Vaud et SantéSuisse, l'association faîtière des assureurs maladie. Pour le ministre Pierre-Yves Maillard, l'augmentation du coût de la santé dans le canton de 3,6% entre 2006 et 2007, annoncée jeudi, est tout simplement exagérée. Elle servirait à «légitimer les hausses injustifiées des primes» envisagées par plusieurs assurances.

La réaction vaudoise fait tomber des nues SantéSuisse. «Que l'on conteste des primes qui sont basées sur des projections, c'est une chose. Mais les coûts de la santé, c'est une réalité!» réagit leur porte-parole, Nello Costelli, agacé.

D'où vient la différence entre la hausse de 1,8% calculée par le Canton et celle annoncée par SantéSuisse? «Nous nous basons sur ce qui est «consommé» par les assurés, alors que Monsieur Maillard s'appuie sur ce qui est facturé dans le canton», estime le porte-parole.

«Nous nous sommes basés sur la comptabilité des assureurs, sur laquelle se fondent les demandes de nouvelles primes», rétorque le canton.

Pierre-Yves Maillard rappelle aussi que «depuis 2002 les Vaudois ont payé en primes plus qu'ils n'ont coûté». Le Conseil d'Etat, qui a un rôle consultatif auprès de l'Office fédéral de la santé publique, réaffirme donc son refus de toute augmentation de prime indue. Il propose la dissolution de 80 à 100 des 500 millions de réserves vaudoises des assurances.

Carole Pantet

SantéSuisse monte au front

La hausse des coûts de la santé a atteint en moyenne 4,4% en 2007. Alors que les primes 2009 seront connues d’ici la fin du mois, SantéSuisse a tiré la sonnette d’alarme. Cette tendance se poursuit en effet cette année, où les coûts ont déjà bondi de 5,1%. Pour les assureurs, c’est «la fin des cycles des augmentations modérées de primes». SantéSuisse juge irresponsable de maintenir des primes basses en puisant dans les réserves.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!