Les Vaudois voteront sur les jours fériés
Actualisé

Les Vaudois voteront sur les jours fériés

Les citoyens vaudois décideront eux-mêmes si le lundi de Pentecôte et le 2 janvier doivent être déclarés fériés dans le canton.

Le Grand Conseil a refusé mardi l'initiative populaire de la gauche, des syndicats et des Eglises.

«Vaud est le canton le moins généreux en la matière, avec seulement six jours fériés», a rappelé la socialiste Ada Marra. Le 2 janvier et le lundi de Pentecôte sont généralement chômés dans le canton. La coutume doit être renforcée par une norme légale, faute de quoi tout le monde finira par travailler ces deux jours, a-t- elle souligné.

Les grandes surfaces installées dans la périphérie lausannoise ont commencé en 2003 à ouvrir leurs magasins à Pentecôte. L'initiative n'empêchera pas l'ouverture, qui est de la compétence des communes, mais aura pour effet que les employés devront être dédommagés pour avoir travaillé un jour férié.

Opposés à mentionner ces dates dans la liste des jours fériés cantonaux, les représentants de la droite ont estimé que ces questions doivent être laissées aux négociations de branches entre les employeurs et les syndicats. Les consommateurs suisses fréquentent les grandes surfaces françaises ouvertes le dimanche, cela correspond donc à un besoin, ont-ils argumenté.

L'initiative nuira à l'économie et aux emplois, a conclu la conseillère d'Etat radicale Jacqueline Maurer-Mayor. Par 81 voix contre 66 et 6 abstentions, elle a été suivie par une majorité des députés. Les Vaudois auront le dernier mot. (ats)

Ton opinion